Accueil Santé Cannabis thérapeutique : pour quelles maladies est-il prescrit ?

Cannabis thérapeutique : pour quelles maladies est-il prescrit ?

70
0
Cannabis thérapeutique : pour quelles maladies est-il prescrit ?

Le cannabis médical suscite une grande curiosité tant dans le domaine de la que chez les individus en quête de solutions alternatives pour gérer leur état de santé. Le présent article se propose d'offrir un éclairage sur l'utilisation thérapeutique du cannabis, en axant particulièrement sur son statut juridique en France, ses principales indications, ses différentes formes disponibles et ses effets secondaires possibles.

Le cannabis thérapeutique en France : état des lieux et légalité

La situation juridique du cannabis thérapeutique

En France, l'usage du cannabis à visée thérapeutique est encadré par une réglementation stricte. Bien qu'il ne soit pas officiellement autorisé, un cadre dérogatoire existe pour certains patients atteints de pathologies graves. Depuis 2014, le Sativex, médicament à base de cannabis, a reçu une . Toutefois, il n'est pas encore commercialisé pour des questions de .

L'expérimentation du cannabis médical en cours

Afin d'évaluer les bénéfices et les risques du cannabis thérapeutique, la France a lancé en 2020 une expérimentation portant sur environ 3000 patients. Cette phase d'essai doit permettre d'établir un cadre sécurisé et efficace pour son utilisation future.

Avançons dans notre exploration avec un regard sur les indications majeures qui justifient l'usage médical du cannabis.

Les principales indications du cannabis médical

Cannabis thérapeutique et douleurs chroniques

Le cannabis médical est souvent prescrit pour soulager les douleurs chroniques, notamment celles résistant aux traitements traditionnels. Les cannabinoïdes, principes actifs du cannabis, agissent sur les récepteurs du , modulant ainsi la perception de la douleur.

Usage du cannabis dans le traitement de maladies neurologiques

Au-delà des douleurs chroniques, le cannabis thérapeutique trouve son application dans le traitement de certaines maladies neurologiques comme la ou l'épilepsie résistante aux traitements.

Maintenant que nous avons abordé les indications principales, il est tout aussi important de comprendre comment le cannabis médical est administré.

Lire aussi :  Méditation guidée : intégrez-la à votre routine sportive

Mode d'administration et formes disponibles du cannabis thérapeutique

Les différentes formes du cannabis médical

Le cannabis thérapeutique peut se présenter sous plusieurs formes : , gélules, spray buccal, etc. Chaque forme a ses particularités et convient à différents usages ou préférences des patients.

Modes d'administration du cannabis thérapeutique

L'administration peut se faire par voie orale avec les huiles et gélules, par avec les sprays buccaux ou encore par inhalation grâce à des dispositifs spécifiques. Le choix du mode d'administration dépend grandement de l'état de santé du et de l'effet recherché.

Toutefois, pour un usage sûr et efficace du cannabis thérapeutique, il est nécessaire de connaître les éventuels effets secondaires et précautions à prendre.

Effets, précautions et contre-indications du cannabis à usage médical

Les effets indésirables possibles

Comme tout médicament, le cannabis thérapeutique peut avoir des effets secondaires tels que la somnolence, des troubles de l'appétit ou encore des problèmes de coordination. Ces effets varient en fonction de la dose utilisée et du mode d'administration.

Précautions et contre-indications

L'utilisation du cannabis médical nécessite certaines précautions. Il est par exemple déconseillé en cas d'antécédents psychiatriques ou chez les femmes enceintes. Comme pour toute substance active, une médicale est nécessaire pour ajuster la posologie et éviter les surdosages.

Pour résumer, le cannabis thérapeutique présente un potentiel intéressant dans le traitement de certaines pathologies comme les douleurs chroniques ou certaines maladies neurologiques. Cependant, son utilisation se doit d'être encadrée par une réglementation stricte afin d'éviter toute dérive. Les expérimentations en cours en France devraient contribuer à mieux définir ce cadre. Il convient toujours de consulter un de santé avant toute utilisation.

4.6/5 - (5 votes)