Pénurie de carburants

Pénurie de carburants  : Des manifestants se rassemblent lors d’une manifestation devant la raffinerie Total de Mardyck, près de Dunkerque, dans le nord de la France, le 18 octobre 2022.

Après que les syndicats CGT et FO ont appelé à une grève nationale pour réclamer une augmentation des salaires, et contre la réquisition par le gouvernement des raffineries de carburant pour forcer certains grévistes à rouvrir les dépôts de carburant.

Pénurie de carburants :

Les salariés grévistes de deux sites pétroliers de TotalEnergies, «Flandres» à Mardyck dans le Nord et près de Dunkerque (raffinerie et dépôt), et de La Mède dans les Bouches-du-Rhône (bioraffinerie et dépôt), ont décidé de suspendre leur mobilisation pour les salaires, a appris l’AFP auprès d’Eric Sellini, coordinateur national de la CGT pour TotalEnergies.

Trois semaines après le début de la mobilisation pour les salaires, la fin de la grève avait été votée plus tôt dans la journée à la raffinerie de Donges (Loire-Atlantique).

Le mouvement a été reconduit dans deux autres sites du groupe, à Gonfreville (raffinerie et dépôt) en Seine-Maritime (Normandie) et au dépôt de Feyzin dans le Rhône, a-t-on appris de même source.