Rubirola (PS/PCF) juste devant Vassal (LR) et Ravier (RN)

La « fille » de Jean-Claude Gaudin, Martine Vassal, sera-t-elle son héritière à la mairie de Marseille ? Au terme de vingt-cinq années de règne, Gaudin a tiré sa révérence et intronisé cette élue de 57 ans qui fut son adjointe avant de présider la métropole et le conseil départemental des Bouches-du-Rhône. Elle a prétendu se distinguer de son mentor tout en recyclant sur ses listes des élus de la majorité sortante tant critiqués après le drame de la rue d’Aubagne. Donnée favorite, elle est attaquée de toutes parts. Le score global du RN souligne…

Lire la suite

Face à la menace coronavirus, le pouvoir a-t-il tardé à réagir ?

C’est une petite bombe lâchée en pleine « guerre » et qui a atteint le sommet de l’Etat. Emmanuel Macron et Edouard Philippe s’y attendaient d’autant moins qu’elle est venue de leur camp : Agnès Buzyn, dont l’un et l’autre vantaient les qualités politiques au point de l’envoyer en sauveuse de la macronie à Paris après la débandade Griveaux. Dans « le Monde », au lendemain du premier tour des municipales où elle a terminé loin derrière Anne Hidalgo et Rachida Dati, l’ex-ministre de la Santé, ébranlée, revient sur sa gestion de la crise sanitaire…

Lire la suite

le sortant Moudenc (LR) en tête du premier tour

Dans la ville rose, le maire sortant partait favori : Jean-Luc Moudenc, investi par son parti Les Républicains, bénéficiait également du soutien de LREM. Il faut dire qu’il est politiquement proche d’Edouard Philippe et compte déjà des marcheurs dans sa majorité municipale. Face à lui, la gauche part en ordre dispersé : une liste « Archipel citoyen » menée par l’écologiste Antoine Maurice, l’ancien maire Pierre Cohen et la socialiste Nadia Pellefigue, vice-présidente de la région Occitanie (et belle-fille de la garde des Sceaux Nicole Belloubet). Particularité : Toulouse est…

Lire la suite

vers une république sans libertés ?

Depuis son bureau élyséen transformé en bunker, le président de la République semble avoir identifié l’ultime défi lancé par la crise sanitaire du coronavirus : « Ce sera un test pour notre démocratie. Nous devons montrer que nous pouvons protéger le peuple des pandémies sans rien renier de nos principes », a déclaré Emmanuel Macron au « Journal du dimanche ». Périlleuse synthèse ! Car le minuscule virus ne s’attaque pas qu’aux bronches de dizaines de milliers de nos concitoyens, il menace aussi, si l’on n’y prend garde, d’asphyxier notre démocratie. Assignation à résidence, report des…

Lire la suite

Qui est cet écolo qui crée la surprise à Bordeaux ?

Il n’a rien d’un surfeur fréquentant les plages de Lacanau, ni d’un gauchiste en parka. Pierre Hurmic, 65 ans, a des allures de clerc de notaire en goguette chez les politiques. Petites lunettes cerclées, veste de velours, dégaine discrète, empreinte de modestie. Mais attention : l’image est terriblement trompeuse. Le candidat Vert aux municipales, soutenu par le Parti socialiste, qui est au coude à coude avec le maire LR sortant Nicolas Florian au premier tour, n’est ni un novice ni un rêveur. Municipales à Bordeaux : le maire sortant Nicolas Florian (LR) talonné…

Lire la suite

le Conseil d’Etat a-t-il jugé en toute impartialité ?

Dimanche 22 mars, le Conseil d’Etat a refusé d’ordonner le confinement quasi-total de la population française, mesure radicale que réclamait – au nom de la protection de la vie – le syndicat des internes de médecine. Le lendemain, ce lundi 23 mars, le professeur Juvin, chef des urgences à l’hôpital Georges-Pompidou, s’est étonné du poids considérable de l’institution du Palais Royal dans cette affaire : sur France Inter, il a jugé « abracadabrantesque » que « les conseillers d’Etat » puissent ainsi imposer à « l’exécutif » leur « philosophie » dans un domaine aussi « labile », changeant, qu’une crise sanitaire. Le…

Lire la suite

« Il faut reporter le second tour, c’est une évidence »

Faut-il maintenir le second tour des élections municipales ? Alors que le premier tour a été marqué ce dimanche par une abstention record de près de 55 % en raison de l’épidémie du coronavirus, les appels des élus se multiplient pour interrompre le processus électoral. Le député LFI François Ruffin en fait partie. Il s’en explique à « l’Obs ». Les principaux résultats du premier tour des municipales : Philippe en ballottage au Havre, EELV en tête dans plusieurs villes En fin d’après-midi dimanche, vous avez appelé à reporter le second tour des municipales avant même…

Lire la suite

des assesseurs positifs au coronavirus, une semaine après le premier tour

C’était, hélas, prévisible : une semaine après la tenue du premier tour des élections municipales, maintenu dans des conditions controversées, un certain nombre d’élus, assesseurs et présidents de bureaux de vote déclarent être positifs au coronavirus. A Montmagny, dans le Val-d’Oise, trois assesseurs qui ont œuvré au bon déroulement du vote dans trois bureaux différents seraient ainsi contaminés, a fait savoir la mairie. Dans un post Facebook, la ville invite ses administrés s’étant rendus dans les trois bureaux de vote en question à « vérifier régulièrement leur température ». Coronavirus : Macron annonce le…

Lire la suite

Municipales à Strasbourg : Barseghian (EELV) en tête

C’est le début d’une nouvelle ère dans la capitale alsacienne. A la tête de la ville depuis 2008, le maire socialiste sortant Roland Ries a décidé de passer la main. Dans la dernière ligne droite, il a finalement décidé de soutenir son premier adjoint Alain Fontanel, un ancien cadre socialiste passé à La République en Marche. Soutenu par une partie de la droite locale, cet homme de 51 ans devra composer avec deux candidates sur sa gauche : l’écologiste Jeanne Barseghian et la revenante Catherine Trautmann, ancienne maire PS de la ville…

Lire la suite

Pourquoi la cellule de crise a t-elle été mise en place si tard ?

Parmi les multiples retards incompréhensibles dans la gestion de la crise du coronavirus, il en est un qui n’a pas – encore – alerté les observateurs : l’activation de la cellule interministérielle de crise (CIC). Hébergée dans les sous-sols du ministère de l’Intérieur, place Beauvau, cette CIC est chargée de coordonner en temps réel l’action de tous les ministères concernés. Une sorte d’état-major de guerre, donc. Or, Edouard Philippe ne l’a installée que le 17 mars, premier jour du couvre-feu, plus d’un mois après le premier décès. Pourquoi si tard ? Certes, un centre de…

Lire la suite