Malgré la crise sanitaire, voici les réformes qu’Emmanuel Macron entend mener en 2021

« Nous n’ajouterons pas au coût de la crise celui de l’inaction », a promis Emmanuel Macron le 31 décembre lors de ses vœux aux Français. « Il est très important de montrer que les choses continuent à avancer », a-t-il précisé la semaine dernière.  Car face à l’urgence de la pandémie du Covid-19, toutes les réformes macroniennes ont été mises sur pause. Les relancer, c’est l’objectif du séminaire qui réunit les 42 membres du gouvernement à l’Elysée ce mercredi 13 janvier. Un baromètre en ligne permettra d’évaluer l’avancée de 25 réformes prioritaires. En voici quelques-unes.…

Lire la suite

Couvre-feu avancé, vaccination élargie… toutes les dernières annonces du gouvernement

Le gouvernement a présenté de nouvelles mesures, ce jeudi 14 janvier en conférence de presse, pour lutter contre l’épidémie de Covid-19, notamment la généralisation du couvre-feu à 18 heures en métropole et le durcissement des conditions d’entrée sur le territoire national. « L’Obs » fait le point. Couvre-feu à 18 heures en métropole Un couvre-feu à 18 heures sera mis en place à partir de samedi « pour au moins 15 jours » sur l’ensemble du territoire métropolitain français, a indiqué Jean Castex. « Sauf les exceptions liées aux missions de service public, tous les lieux, commerces ou services…

Lire la suite

L’ex-porte-parole du gouvernement Sibeth Ndiaye nommée secrétaire générale d’Adecco France

L’ancienne porte-parole du gouvernement Sibeth Ndiaye a été nommée secrétaire générale d’Adecco France, a annoncé le groupe suisse Adecco, numéro un mondial du travail temporaire, ce jeudi 14 janvier. INFO OBS. LREM désigne deux nouvelles porte-parole Elle sera en charge « des affaires publiques, du juridique, de la communication et des solutions emploi » et membre du comité exécutif d’Adecco, qui compte parmi les 500 plus grandes firmes mondiales. Connue pour son franc-parler Agée de 41 ans, Sibeth Ndiaye a été l’une des plus proches collaboratrices d’Emmanuel Macron, d’abord à Bercy comme sa…

Lire la suite

10 élus républicains ont voté pour sa destitution

Mercredi 13 janvier, la Chambre des Représentants s’est prononcée en faveur d’une destitution à l’encontre du président Donald Trump. Au total, les 222 démocrates de la chambre ont voté pour, épaulés par 10 républicains. Le Parti républicain paie le prix de sa lâcheté face aux dérives de Trump Pourtant, lors du premier impeachment visant le président sortant en 2019, pas un seul républicain n’avait voté en faveur de sa destitution. « Jamais de trahison plus grave par un président » Parmi ces 10 républicains il y a Adam Kinzinger, représentant de l’Illinois. Il a…

Lire la suite

Dupond-Moretti, Darmanin, Lecornu… la longue liste des ministres en exercice visés par la justice

Et de cinq : le garde des Sceaux Eric Dupond-Moretti et le ministre des Outre-mer Sébastien Lecornu sont devenus les quatrième et cinquième ministres de l’actuel gouvernement à être visés par la justice. Une liste qui n’en finit pas de s’allonger : récapitulons. Eric Dupond-Moretti, soupçonné de « prise illégale d’intérêts » Une information judiciaire visant le garde des Sceaux Eric Dupond-Moretti pour des soupçons de « prise illégale d’intérêts » liés à ses anciennes fonctions d’avocat a été ouverte ce mercredi 13 janvier à la Cour de justice de…

Lire la suite

« Je n’ai rien à craindre », estime Dupond-Moretti après l’ouverture d’une enquête le visant

Le garde des Sceaux Eric Dupond-Moretti s’est dit « totalement serein » et a estimé n’avoir « rien à craindre » après l’ouverture de l’enquête judiciaire pour « prise illégale d’intérêts » qui le vise. En marge d’un débat sur la justice des mineurs devant la Commission des lois du Sénat ce mercredi 13 janvier, la vice-présidente PS de la commission Marie-Pierre de La Gontrie a demandé au ministre : « A quel stade de la procédure pensez-vous que cela deviendrait problématique pour assurer votre fonction de garde des Sceaux ? » « Mon crime est d’avoir exercé mes fonctions exactement…

Lire la suite

les écologistes regrettent un délit d’écocide amoindri

La loi issue de la Convention climat devrait permettre de « sécuriser » plus de la moitié de la baisse promise des gaz à effet de serre émis par la France, mais le projet du gouvernement a déclenché ce mercredi 13 janvier une nouvelle polémique, sur le délit d’écocide. Après plusieurs péripéties et reports, le texte de 65 articles, son exposé des motifs et l’étude d’impact ont été diffusés en vue de recueillir les avis obligatoires de différentes instances. Avant présentation en Conseil des ministres en février et examen à l’Assemblée à partir…

Lire la suite

La députée et ancienne ministre Marielle de Sarnez est morte

La députée et ancienne ministre des Affaires étrangères Marielle de Sarnez est morte, a annoncé ce mercredi président du MoDem et Haut-commissaire au Plan François Bayrou à l’AFP. Agée de 69 ans, elle souffrait d’une leucémie. « Mercredi 13 janvier 2021. Voici le jour en trop. Marielle, si talentueuse et si courageuse, Marielle de Sarnez vient de partir. Notre chagrin est immense », a-t-il écrit sur Twitter. Nommée ministre des Affaires européennes à l’arrivée d’Emmanuel Macron à l’Elysée, elle avait démissionné en juin 2017 après l’ouverture d’une enquête dans l’affaire des assistants parlementaires. Elle était encore députée…

Lire la suite

La démocrate Ilhan Omar appelle à la destitution de Trump, « président tyran »

« Ne nous trompons pas de mots sur ce qui s’est passé au Capitole la semaine dernière. C’était un coup ciblé contre le processus le plus essentiel qui fait de nous une démocratie. C’était une incitation directe et spécifique du président des Etats-Unis », lance la représentante démocrate du Minnesota, Ilhan Omar, à quelques heures du vote historique sur l’ouverture formelle de la procédure de destitution de Donald Trump. Son discours est à découvrir dans la vidéo ci-dessous : « Pendant des années, on nous a demandé de fermer les yeux…

Lire la suite

Macron empêtré dans le Covid : le réformateur est-il maté ?

Les têtes pensantes de la macronie, au cours d’un séminaire gouvernemental, ont donc phosphoré sur un sujet de plus en plus pressant pour le président de la République : comment aborder l’élection de 2022 sans trop de dégâts. Comment éviter de finir ce quinquennat « maudit » dans le goudron et les plumes ? Et surtout, faut-il relancer la campagne de réformes engagée par Emmanuel Macron dans un climat empoisonné par la crise sanitaire ? Au sein du gouvernement, mais aussi du parti présidentiel, deux courants s’affrontent en sourdine. Les uns sont des défenseurs de…

Lire la suite