pourquoi cette phrase de Trump a un lourd passé historique

C’est une première : Twitter a délibéremment masqué ce vendredi 29 mai un message posté par le président des Etats-Unis, suivi par plus de 80 millions de personnes sur le réseau social. Motif avancé ? « Apologie de la violence ». Après la mort à Minneapolis d’un homme noir, George Floyd, lors d’une violente interpellation par des policiers blancs, Donald Trump a réagi sur le réseau social. Il y suggère aux forces de l’ordre de « tirer » pour stopper les émeutes. « Ces VOYOUS déshonorent la mémoire de George Floyd, et je ne…

Lire la suite
disney Pixel WebMedia RM
disney Pixel WebMedia RM

Twitter signale un tweet de Trump pour « apologie de la violence »

Voilà qui ne va pas arranger les relations déjà orageuses entre Donald Trump et Twitter. Pour la première fois, un tweet du président américain sur les affrontements de Minneapolis a été signalé ce vendredi 29 mai par le réseau social pour « apologie de la violence ». « Ce tweet viole les règles de Twitter sur l’apologie de la violence. Toutefois, Twitter estime qu’il est dans l’intérêt du public que ce tweet reste accessible », a indiqué Twitter. « Quand les pillages démarrent, les tirs commencent. Merci ! », a écrit Donald Trump dans un message pouvant être…

Lire la suite

la fin du Wild West

On aura failli attendre. Quatre ans (voire plus) que Donald Trump et les Républicains ont transformé les réseaux sociaux en machines de guerre, d’insultes, de calomnies et d’incitation à la violence, et quatre ans que lesdits réseaux sociaux se contorsionnent comme des acrobates du Cirque du Soleil pour ne rien faire tout en prétendant faire quelque chose. Fini de jouer, on ne rit plus. Voici tout ce que Trump est prêt à faire pour rester à la Maison-Blanche Comme toujours avec les histoires d’accros, celle-ci s’est terminée par une overdose.…

Lire la suite

Furieux contre Twitter, Trump menace de « fermer » les réseaux sociaux

Les relations entre Donald Trump et Twitter, son outil de com préféré, tournent à l’orage. Jusqu’alors grand adepte du réseau social, sur lequel il est très actif, le président américain a menacé mercredi 27 mai de « réglementer » ou de « fermer » des plateformes de réseaux sociaux. La raison de sa colère ? Twitter avait signalé la veille deux messages du président américain comme « trompeurs » et véhiculant des informations non vérifiées. Republicans feel that Social Media Platforms totally silence conservatives voices. We will strongly regulate, or cl… https://t.co/2Z5Yb4iJbA —realDonaldTrump(@Donald J. Trump) « Les républicains ont…

Lire la suite

la Chine et les Etats-Unis sont « au bord d’une nouvelle Guerre froide »

La Chine et les Etats-Unis sont « au bord d’une nouvelle Guerre froide », a averti dimanche le ministre chinois des Affaires étrangères, Wang Yi, déplorant le regain de tensions avec Washington autour de l’épidémie de Covid-19. Les premiers malades du nouveau coronavirus ont été signalés à la fin de l’an dernier dans la ville chinoise de Wuhan (centre). Il s’est depuis répandu sur la planète et fait quelque 340.000 morts. Trump menace de couper pour de bon les vivres à l’OMS, « marionnette de la Chine » « Un virus politique se propage aux…

Lire la suite

la Une choc du « New York Times »

Pour marquer le passage imminent de la barre terrible des 100.000 morts du coronavirus aux Etats-Unis, le quotidien américain The New York Times consacre dimanche sa une à la mémoire d’un millier d’entre elles et évoque pour chacune ce qu’a été sa vie. « Ces 1.000 personnes ici ne représentent qu’à peine un pour cent du total. Aucune d’elles n’était un simple numéro », écrit le journal en présentant brièvement sa une, entièrement couverte d’un texte imprimé serré. The front page of The New York Times for May 24, 2020 https://t.co/d14JhFp4CP—nytimes(@The New…

Lire la suite

C’est quoi ce traité « Ciel ouvert » que Trump veut quitter (ce que « regrettent » plusieurs pays européens) ?

Dix pays européens « regrettent » la décision de Washington de se retirer du traité international Open Sky (Ciel ouvert) tout en partageant ses « préoccupations » sur la Russie, a indiqué vendredi 22 mai le ministère français des Affaires étrangères. « Nous regrettons l’annonce du gouvernement des États-Unis de son intention de se retirer du Traité Ciel ouvert, bien que nous partagions ses préoccupations relatives à la mise en œuvre des dispositions du traité par la Fédération de Russie », peut-on lire dans le communiqué signé par 10 pays de l’UE, dont la France, l’Allemagne, la…

Lire la suite

Trump claironne qu’il prend de la chloroquine, au mépris des recommandations sanitaires

Il prend « un comprimé par jour » depuis « une semaine et demie ». Le président américain Donald Trump a révélé lundi soir qu’il prenait de l’hydroxychloroquine à titre préventif contre le coronavirus, au mépris des recommandations des autorités sanitaires américaines. La rédaction vous conseille « J’entends beaucoup de choses extraordinairement positives » sur ce médicament, a déclaré le milliardaire républicain lors d’un échange avec des journalistes à la Maison-Blanche. Et d’ajouter : « Vous connaissez l’expression : qu’est-ce que vous avez à perdre ? » Sa déclaration a suscité un tollé dans les mondes scientifique et politique. > Regardez :L’efficacité…

Lire la suite

Trump menace de couper pour de bon les vivres à l’OMS, « marionnette de la Chine »

Après avoir annoncé la suspension de la contribution américaine au budget de l’Organisation mondiale de la Santé (OMS) mi-avril, le président américain Donald Trump a menacé lundi 18 mai de couper pour de bon les vivres à l’agence onusienne, qu’il accuse de mal gérer la crise du coronavirus. Multipliant les critiques contre l’OMS, il lui a donné un mois pour parvenir à « des améliorations notables ». Donald Trump, exécrable chef de guerre face à la pandémie « Si l’OMS ne s’engage pas à des améliorations notables dans un délai de 30 jours, je…

Lire la suite

Trump licencie un enquêteur du gouvernement qui investiguait sur Pompeo

Donald Trump a licencié un inspecteur du gouvernement qui avait ouvert une enquête sur le secrétaire d’Etat Mike Pompeo, a déclaré un élu démocrate, estimant qu’il s’agissait d’un acte de représailles potentiellement illégal. Le Département d’État a confirmé le licenciement de l’inspecteur général Steve Linick dans la nuit du vendredi 15 au samedi 16 mai, sans donner de raison. Pour sa part, l’élu démocrate Eliot Engel, qui dirige la commission des Affaires étrangères de la Chambre des représentants, a déclaré avoir appris que Linick avait ouvert une enquête sur Pompeo.…

Lire la suite