Brexit : Theresa May en sursis

Les ennuis de Theresa May sont loin d’être terminés. Après avoir assisté à une série de démissions, dont celle de son ministre du Brexit et essuyé un feu continu de critiques lors d’un débat de trois heures plus que houleux à la Chambre des Communes jeudi, la Première ministre britannique risque désormais une motion de censure. Des élus conservateurs, furieux du projet d’accord conclu mardi avec Bruxelles autour du Brexit, ont déposé des lettres réclamant la tenue d’un vote de défiance à l’encontre de la cheffe du gouvernement. Theresa May renversée ? Selon…

Lire la suite

Le marché du SUV s'essouffle-t-il?

L’apparition des SUV a remodelé le paysage automobile ces dix dernières années. Avec une croissance exponentielle aussi bien dans l’offre des constructeurs que du côté de la demande chez les automobilistes. Au dernier décompte, ce segment à signé une croissance de 32% sur l’année 2017, selon les données du cabinet spécialisé JATO Dynamics, pour capter une part de marché totale autour des 40% en Europe et sans doute autant en France. Mais quelques données en cette fin d’année soulèvent la question d’un éventuel coup de frein sur le segment des SUV. La croissance…

Lire la suite

Brexit : le gouvernement donne son feu vert à l'accord de retrait

Elle arbore un large sourire, lorsqu’à 20h20, elle sort du 10, Downing street pour faire sa déclaration à la presse. Theresa May vient de réussir à convaincre les 22 ministres de son gouvernement de soutenir l’accord de retrait conclu mardi à Bruxelles avec les négociateurs européens.  « C’est une décision qui sert au mieux les intérêts de l’ensemble du Royaume-Uni », a-t-elle déclaré à l’issue de la réunion qui a duré plus de cinq heures. Un cabinet divisé Theresa May a dû affronter un cabinet divisé entre pro-européens et eurosceptiques et répondre aux…

Lire la suite

Le Brexit limiterait l'accès britannique aux marchés financiers de l'UE

L’accord est fondé sur le système existant d’accès aux marchés financiers dit d’«équivalence», présenté depuis longtemps par Bruxelles comme le meilleur auquel la Grande-Bretagne puisse prétendre. L’UE applique ce principe d’équivalence à de nombreux pays et a refusé jusqu’à présent d’accorder au Royaume-Uni – et donc à la City – des concessions importantes lui assurant un accès plus large. Le secteur britannique des services financiers, première source d’exportations et de recettes fiscales du pays, cherche en vain depuis le vote de juin 2016 en faveur de la sortie de l’Union…

Lire la suite

Brexit : Theresa May dans la tourmente

Le répit aura été de courte durée pour Theresa May. Après l’aval donné hier soir par son cabinet au projet d’accord conclu avec les négociateurs européens, la Première ministre fait face à une série de démissions, quatre depuis hier soir, dont celle du ministre de Brexit, Dominic Raab, ce matin. Selon les observateurs, d’autres démissions ne sont pas à exclure, car selon la presse britannique, une dizaine d’ardents brexiters auraient exprimé leur rejet du texte défendu par la cheffe du gouvernement. Démissions en série Le texte mécontente aussi bien les partisans…

Lire la suite

« Guerre du coton » : Les Etats-Unis s’en prennent à l’Inde

L’administration Trump accuse l’Inde de porter préjudice aux agriculteurs américains, en faussant le marché du coton depuis sept ans, du fait de subventions consenties aux producteurs nationaux bien supérieures aux 10% autorisés par l’Organisation mondiale du commerce (OMC) lorsqu’il s’agit d’un pays en développement. D’après Washington, entre la campagne de 2010-2011 et celle de 2016-2017, les coups de pouce étatiques indiens représentent de 53% à 81% de la valeur de la production. Dès lors, les Etats-Unis ont décidé d’en saisir l’OMC, après avoir notifié une première fois leurs griefs en…

Lire la suite

Brexit : Theresa May défend le projet d'accord avec Bruxelles

C’est une étape importante sur la voie du divorce avec l’Union européenne : la validation par le gouvernement de Theresa May de l’accord technique conclu hier à Bruxelles par les négociateurs européens et britanniques. La Première ministre réunit son cabinet à partir de 15 heures cet après-midi pour en convaincre ses membres de donner leur feu vert à ce texte. Une réunion présentée comme un « moment de vérité », par les quotidiens Financial Times et The Telegraph. Dans son éditorial, le tabloïd The Sun estime que le texte est une « trahison » et « doit…

Lire la suite

Budget italien : Rome ne cède rien malgré les pressions de Bruxelles

« Le budget ne change pas, ni dans les bilans ni dans la prévision de croissance. Nous avons la conviction que ce budget est celui dont le pays a besoin pour redémarrer », a déclaré Luigi Di Maio, vice-Premier ministre et chef de file du Mouvement 5 étoiles (M5S, antisystème).  « Notre objectif est de maintenir le déficit à 2,4% du PIB », a-t-il ajouté devant la presse à l’issue d’une réunion avec son allié Matteo Salvini, patron de la Ligue (extrême droite) et d’un conseil des ministre qui a approuvé…

Lire la suite

Brexit : un projet d'accord sur la table

Après plusieurs mois de négociations difficiles, un accord technique a été conclu à Bruxelles, entre les négociateurs européens et britanniques. Theresa May réunira une nouvelle fois son cabinet ce mercredi pour examiner ce projet d’accord, un pavé de 400 à 600 pages selon les sources. Filet de sécurité irlandais On ne connait pas pour l’instant les termes de ce texte. C’est la question de la frontière irlandaise qui aura occupé les négociateurs jusqu’au dernier moment : comment éviter le retour d’une frontière physique entre l’Irlande du Nord, province britannique, et la…

Lire la suite

Attaques inédites de Trump contre Macron

On pensait la querelle sur l’armée européenne enterrée, il n’en est rien. Deux jours après son retour de France, où il a passé le weekend pour commémorer, avec de nombreux chefs d’Etat, le centenaire de la fin de la Première Guerre mondiale, Donald Trump a lancé une série de tweets plus acerbes que jamais à l’encontre de la France et de son président. «Très faible cote de popularité » « Le problème est qu’Emmanuel Macron souffre d’une très faible cote de popularité en France, 26%, et un taux de chômage à près de…

Lire la suite