Réformer les retraites pour baisser les pensions, c'est les ordres de l'Union Européenne

Au soir du 11 décembre c’est l’incompréhension sur le plateau de télé parmi les éditocrates. Mais pourquoi donc Macron n’a-t-il même pas fait semblant d’accorder une miette à la CFDT et son Berger pourtant pret à poignarder avec entrain une fois de plus les travailleurs de France pour faire plaisir au grand patronat ? Le premier ministre Edouard Philippe venait d’annoncer qu’il reste droit dans ses bottes et qu’avec ses bottes il piétine la CFDT et (…) – Europe Source link

Lire la suite