« Il faut aller récupérer les subventions » touchées par les « entreprises voyous » affirme Valérie Pécresse

« Il faut aller récupérer les subventions » des « entreprises voyous » a dénoncé la présidente de la région Île-de-France Valérie Pécresse, jeudi 17 septembre sur franceinfo, après l’annonce ce mercredi de la fermeture de l’usine Bridgestone de Béthune (Nord) qui compte 863 salariés. Sans citer directement le fabricant de pneus japonais qui a touché près de 2 millions du CICE (crédit d’impôt pour la compétitivité et l’emploi) en 2018 selon les syndicats, Valérie Pécresse a insisté : « Dans le cas des entreprises qui seraient vraiment des entreprises voyous, c’est à dire des…

Lire la suite
disney Pixel WebMedia RM
disney Pixel WebMedia RM

Bridgestone, quel scénario ? Comment financer la dépendance ? Les débats de l’éco du dimanche 20 septembre

Le site de Bridgestone à Bethune. (DENIS CHARLET / AFP) Bridgestone, quel scénario pour après ? Les ministres du Travail Elisabeth Borne et de l’Industrie Agnès Pannier-Runacher se rendront lundi à l’usine Bridgestone de Béthune pour rencontrer les salariés et envisager les prochaines étapes après l’annonce surprise de la fermeture du site par son propriétaire japonais. 863 employés craignent pour leur avenir et l’Etat semble démuni face à ce qui s’annonce comme un tsunami social. Financement de la dépendance, où trouver l’argent ? La fuite de son rapport a eu…

Lire la suite

un « accord de méthode » a été signé pour discuter de « scénarios alternatifs à la fermeture », selon Agnès Pannier-Runacher

« La direction est en train de s’organiser dans un processus de négociation », s’est félicitée la ministre déléguée à l’Industrie. La fermeture de cette usine du Pas-de-Calais a été annoncée mercredi par le groupe japonais. La direction de Bridgestone et les représentants du personnel de l’usine de Béthune (Pas-de-Calais) ont signé un « accord de méthode » permettant de discuter pendant cinq mois de « scénarios alternatifs à la fermeture » annoncée mercredi par le géant japonais du pneumatique, a affirmé la ministre déléguée à l’Industrie, Agnès Pannier-Runacher, pendant « Le Grand Jury » RTL-Le Figaro-LCI, dimanche 20 septembre. « La direction…

Lire la suite

« On ne peut plus accepter que des entreprises viennent s’implanter en France et organisent elles même leur baisse de production », dénonce Éric Coquerel

« On ne peut plus accepter que des entreprises viennent s’implanter en France et organisent elles même leur baisse de production en refusant de se transformer« , a déclaré samedi 19 septembre sur franceinfo Éric Coquerel, député LFI de Seine-Saint-Denis. « Le fait de mettre beaucoup d’argent sans contrepartie dans les entreprises, ça ne marche pas », estime-t-il également. Pour Éric Coquerel, le gouvernement « laisse faire » les entreprises comme Bridgestone qui a annoncé mercredi qu’elle voulait fermer son usine de Béthune (Pas-de-Calais) qui emploie 863 salariés. « Ce n’est pas seulement ce gouvernement, ce sont des…

Lire la suite

Crise sanitaire, Bridgestone, séparatisme… Le « 8h30 franceinfo » d’Eric Coquerel

Eric Coquerel, député La France Insoumise de Seine-Saint-Denis, était l’invité du « 8h30 franceinfo », samedi 19 septembre 2020. Crise sanitaire, Bridgestone, séparatisme… Il répond aux questions de Matteu Maestracci et Myriam Encaoua. (FRANCEINFO / RADIOFRANCE) Eric Coquerel, député La France insoumise de Seine-Saint-Denis, était l’invité du « 8h30 franceinfo », samedi 19 septembre 2020. Crise sanitaire, Bridgestone, séparatisme… Il répond aux questions de Matteu Maestracci et Myriam Encaoua. Crise sanitaire : « On aurait fait mieux » Éric Coquerel assure que son parti « aurait mieux fait » que le gouvernement dans la gestion de la crise sanitaire du coronavirus.…

Lire la suite

le casse-tête des cas contacts pour les entreprises

Face à l’augmentation sensible des cas de Covid-19 en France (13 215 nouveaux malades en 24 heures), les entreprises ne savent plus où donner de la tête. Elles doivent gérer à la fois leurs salariés malades mais aussi les cas contacts. Un sacré défi. Alexandre Tesson, référent Covid chez In Extenso Île-de-France, suit une procédure précise : « On remonte jusqu’à 48 heures avant l’apparition des symptômes et on lui demande avec qui il a mangé, qui il a contacté. » Un échange sans masque avec un malade, à moins d’un mètre, suffit…

Lire la suite

entre émotion et colère après l’annonce de la fermeture de l’usine Bridgestone

Entre Béthune (Pas-de-Calais) et l’entreprise Bridgestone, l’aventure a débuté en 1961. Elle s’est arrêtée avec l’annonce, mercredi 16 septembre, du licenciement des 863 salariés de l’usine. Toute la ville a plongé dans l’angoisse. “Ce n’est pas une petite boutique qui s’apprête à fermer. 900 emplois ça va se répercuter sur des dizaines et des dizaines de famille”, commente, Pierre Boclet serveur. “Pour la ville, pour la région, c’est catastrophique”, confirme une Béthunoise. “On a été très choqué”, témoigne un couple. La disparition programmée de ce site est une perte colossale, dans ce bassin minier qui a connu beaucoup de fermetures d’usines…

Lire la suite

des entreprises recrutent en Gironde et dans les Hautes-Pyrénées

Pylone Telecoms, à Bordeaux (Gironde) est passé de deux personnes à trente salariés en à peine un an et demi. L’entreprise installe ses antennes pour déployer les réseaux téléphoniques sur des pylônes des toits d’immeubles, et la demande ne cesse d’augmenter. “On est en train de monter une autre agence à Toulouse (Haute-Garonne)”, indique le patron. Alors, il cherche quatre techniciens spécialisés dans le déploiement du réseau mobile, pour le début du mois d’octobre. Ils seront amenés à se déplacer entre Bordeaux, Toulouse et Nantes (Loire-Atlantique). Dans les Hautes-Pyrénées, à…

Lire la suite

la crise a un impact négatif sur les salaires

Pour la première fois depuis plus de dix ans, en 2021, les salaires du privé vont baisser. Pour être précis, ils vont moins augmenter. En moyenne, depuis une dizaine d’années, les salaires du privé augmentent chaque année de 2,5%, ce qui permet notamment aux salariés de ne pas subir les effets de l’inflation. Mais en 2021, cela va chuter pour toutes les catégories de salarié. « Les entreprises ont été très prudentes en 2020 et elles anticipent une année 2021 assez compliquée. On peut aller dans une fourchette allant de 0,3…

Lire la suite