VIDEO. Marseille, une ville effondrée

Pourquoi deux immeubles insalubres se sont-ils effondrés en quelques secondes, à Marseille, le 5 novembre 2018, ensevelissant huit personnes sous les décombres ? Pourquoi plus d’une centaine de logements, plus de cent-dix immeubles du quartier de Noailles, en centre-ville, ont-ils été évacués après l’accident, et pas avant ? Un quartier qui se sent abandonné Que savaient les résidents des risques qu’ils encouraient ? De nombreux Marseillais accusent aujourd’hui la mairie : quelles alertes ont-elles été données, quelles expertises menées, quelles mesures prises ? Pourquoi, dans la deuxième ville de France, tout un quartier a-t-il le sentiment…

Lire la suite

Le brief éco. Il n’y a pas de fatalité au chômage de masse

Plusieurs personnes devant une affiche Pôle emploi. (PHILIPPE HUGUEN / AFP) Une petite phrase prononcée ce week-end par Jean-Yves Le Drian, le ministre des Affaires étrangères, est lourde de sens : « Je pense que l’heure des territoires est arrivée » a déclaré ce poids lourd du gouvernement. C’est le retour des régions, des départements, des communes. À coup sûr, le nouveau « contrat social » qu’Emmanuel Macron va présenter comme réponse au mouvement des « Gilets jaunes » intègrera cette dimension. Pour preuve, la réunion prévue lundi 10 décembre à l’Elysée autour des partenaires sociaux et…

Lire la suite

Marseille : premiers retours rue d’Aubagne

C’était il y a tout juste un mois. Huit personnes décédaient dans l’effondrement de deux immeubles dans le quartier de quartier de Noailles à Marseille (Bouches-du-Rhône). Neuf minutes de silence pour neuf victimes, huit dans l’immeuble et une en marge d’une manifestation. Les Marseillais voulaient être présents. « Ce sont des gens que je ne connaissais pas forcément, mais qu’on aurait pu croiser, ça aurait pu être nous, ça aurait pu être un voisin immédiat, un proche, un frère… », témoigne un Marseillais. Un hommage où la majorité municipale était absente, mise…

Lire la suite

ces maires qui veulent encadrer les loyers

1 900 euros pour un deux-pièces, 850 euros pour un studio, dans certaines zones urbaines, le prix des loyers s’envole. Pour redonner du pouvoir d’achat à leurs administrés, 26 maires, presque tous communistes, veulent encadrer ces loyers. C’est le cas tout autour de Paris, à Saint-Denis, Gennevilliers, Bagneux ou encore à Ivry-sur-Seine. Pour le maire d’Ivry (Val-de-Marne), il y a urgence, la commune doit intervenir pour contrer cette flambée des prix. « Dans une ville comme Ivry, j’estime qu’il faudrait que la moyenne des loyers aujourd’hui baisse de plus de 35% pour que ça…

Lire la suite

VIDEO. Les bons plans logements de la Banque de France pour ses agents

Quartier du Palais-Royal, au cœur de la capitale. Ses célèbres colonnes, son jardin prestigieux, et son palais classé aux monuments nationaux. Toute l’aile droite du bâtiment appartient à sa voisine la Banque de France, située de l’autre côté de la rue. Ces appartements font partie des quelques 800 logements que possède la banque. La Cour des comptes s’est intéressée aux locataires de son parc immobilier. Dans un rapport publié ce lundi, elle dénonce “la réfaction (c’est-à-dire la baisse) de loyer systématique appliquée au profit des agents bénéficiant de logements de la…

Lire la suite

l’effondrement et la colère à Marseille

Le « Scan » propose 52 minutes d’actualité brute sans commentaires pour revire un événement de l’actualité. Vendredi 30 novembre à 22h, franceinfo s’intéresse au drame de la rue d’Aubagne à Marseille (Bouches-du-Rhône), survenu le 5 novembre, à travers des interviews inédites. Lundi 5 novembre 2018, deux immeubles se sont effondrés aux numéros 63 et 65 de la rue d’Aubagne à Marseille. Après plusieurs jours de recherches, huit corps sans vie ont été sortis des décombres. La vétusté des bâtiments du quartier de Noailles a rapidement été mise en cause, provoquant la…

Lire la suite

Marseille : 188 immeubles insalubres évacués

Un immeuble laissé à l’abandon, une décharge à ciel ouvert. À l’intérieur se trouvent des dizaines de squatteurs ainsi que 27 familles de locataires qui vivent dans des conditions d’insalubrité maximale. Pour un trois-pièces, cette locataire paye 580 € par mois. Ce jour-là, elle le fait visiter à la députée des quartiers nord de Marseille (Bouches-du-Rhône). Les fils électriques sont dénudés, de l’eau coule sur les murs : la famille ne se sent pas en sécurité. Faute d’entretien par les propriétaires privés et sans aides de la part de syndics…

Lire la suite

un médecin devenu marchand de sommeil jugé devant le tribunal correctionnel de Bobigny

Un médecin retraité d’une clinique à Neuilly-sur-Marne louait une quarantaine de logements insalubres. Un médecin comparaît à partir de mardi 27 novembre devant le tribunal correctionnel de Bobigny, en Seine-Saint-Denis. Pendant deux jours, il est jugé pour avoir loué des logements insalubres dans une clinique désaffectée de Neuilly-sur-Marne, rapporte France Bleu Paris. L’homme, âgé de 66 ans, propriétaire de la clinique des Fauvettes à Neuilly-sur-Marne depuis 2003, avait reconverti les lieux en une quarantaine de petits logements loués très cher : 350 euros pour un 13 mètres carrés ou 850 euros…

Lire la suite

C’est ma maison. Les locataires âgés sont-ils (vraiment) protégés ?

Les personnes de 65 ans et plus sont-elles protégées en cas de congé donné par le propriétaire ? (Image illustration) (10’000 HOURS / DIGITAL VISION / GETTY IMAGES) Les locataires âgés sont protégés : en cas de congé du propriétaire, celui-ci doit leur proposer une solution de relogement. Charlie Cailloux, conseiller juridique pour le site immobilier PAP.fr, précise aujourd’hui qui sont ces locataires qui sont protégés. Quels sont les locataires aujourd’hui protégés ? Ce sont les locataires âgés de plus de 65 ans ET dont les ressources sont inférieures à un plafond.…

Lire la suite

La mairie de Paris va rétablir l’encadrement des loyers

« Le prochain Conseil de Paris se prononcera le 11 décembre sur une délibération en ce sens », annonce l’adjoint au logement de la maire de Paris.  « La suppression de l’encadrement des loyers a fait perdre en moyenne 1 500 euros sur une année aux locataires parisiens ». La mairie de Paris adoptera en décembre le principe d’un rétablissement de l’encadrement des loyers dans la capitale, annonce Ian Brossat, l’adjoint au logement de la maire de Paris dans un entretien au Journal du Dimanche. « Le prochain Conseil de Paris se prononcera le 11  décembre sur…

Lire la suite