« Les influenceurs doivent être conscients qu’ils aident les candidats à se faire réélire »



L’objectif est presque atteint. La vidéo « Je me souviens », publiée par les youtubeurs McFly et Carlito, cumule déjà plus de 8 millions de vues moins de deux jours après sa diffusion. Le chef de l’Etat avait lancé le défi aux youtubeurs de « faire une vidéo toute simple » pour sensibiliser les jeunes aux gestes barrières. S’ils franchissent la barre des 10 millions de vues, ils seront invités à tourner à l’Elysée un « concours d’anecdotes » avec le président.

Un « challenge » relativement inédit, relève Philippe Moreau Chevrolet, spécialiste de la communication politique. L’initiative serait une idée de Clément Léonarduzzi, d’après les informations d’Europe 1 : ce quadragénaire venu de l’agence Publicis modernise la communication de l’Elysée depuis son arrivée à la fin de l’été.

Un « coup de com» réussi

Les influenceurs sont-ils en train de devenir un outil de communication pour les politiques ? A un peu plus d’un an de l’élection présidentielle, proposer une stratégie « d’influence numérique » apparaît essentiel. Pour Philippe Moreau Chevrolet, le coup est gagnant du côté d’Emmanuel Macron.

« L’objectif est double pour Emmanuel Macron. D’abord, mettre en avant les gestes barrières, ce que le gouvernement a peu fait dans des contenus spécifiquement adressés à la jeunesse. Le deuxième objectif est électoral. Le numérique donne aux politiques un label de modernité. On est sur un coup de com plutôt réussi, on ne pourra pas enlever à Emmanuel Macron qu’il est un bon vendeur ! »

Regar

Pour lire les 82 % restants,
testez l’offre à 1€ sans engagement.





nouvelobs

A lire aussi

Laisser un commentaire