Le brief éco. Adidas va se séparer de Reebok, sa filiale américaine


Deux baskets Adidas et Reebok. Photo d’illustration. (EDDY RISCH / KEYSTONE)

L’équipementier sportif allemand Adidas avait racheté Reebok en 2006 pour un peu plus de trois milliards d’euros mais la greffe n’a jamais réellement pris. La marque Reebok a eu ses heures de gloire et notamment permis à Adidas de devenir fournisseur officiel de la NBA, le championnat de basket le plus prestigieux au monde. Reebok, ce seront aussi dans les années 2010 les chaussures de basket ultra techniques.

Le rachat de Reebok avait pour objectif de détrôner le grand concurrent Nike, mais le groupe bavarois n’y est jamais parvenu malgré certains partenariats prestigieux, dont celui avec la créatrice Victoria Beckham. L’aventure s’est lentement délitée jusqu’à la pandémie qui lui a porté le coup de grâce. Les ventes au deuxième trimestre 2020 ont chuté de 40%. Reebok ne vaut plus que 800 millions d’euros.

Aucune date précise n’est avancée pour la vente mais la filiale américaine n’apparaîtra plus dans le périmètre du groupe Adidas à partir des résultats financiers du premier trimestre de cette année.

Le groupe américain VF Corp, propriétaire notamment des marques The North Face ou Timberland, est considéré comme un repreneur potentiel. Des asiatiques aussi, sans parler des fonds d’investissements qui pourraient être intéressés, mais plus pour en faire une machine à cash que par réel amour du sport.

Quant aux projets d’Adidas, la revente de Reebok va lui permettre de se recentrer sur sa propre marque, le célèbre logo aux trois bandes. L’équipementier présentera ses nouvelles orientations stratégiques le 10 mars prochain lors d’une conférence de presse. Il renforcera très probablement ses ventes sur internet qui lui assurent déjà quatre milliards d’euros de chiffre d’affaires. Il optera aussi pour la fabrication de chaussures et de produits écolo-compatibles et durables. Adidas entend reprendre des couleurs et s’imposer comme le leader du marché sportif mondial.



FranceTVinfo

A lire aussi

Laisser un commentaire