La Bourse de Paris clôture en léger repli (-0,36%), les taux en ligne de mire


La Bourse de Paris a fini en légère baisse de 0,36% mercredi, dans un marché qui, faute de nouvelles majeures sur le front épidémique, reportait son attention sur la hausse des rendements obligataires, avant la publication des minutes de la Fed.

L’indice vedette CAC 40 a cédé 20,69 points à 5.765,84 points, au lendemain d’une clôture stable.

« En l’absence de nouvelles sur le front de l’épidémie et des vaccins, la situation ayant l’air de se stabiliser à peu près partout », les investisseurs « commencent à se soucier un peu de la remontée des taux d’intérêt » à l’œuvre aux États-Unis et en Europe, reflet d’anticipations d’une inflation en hausse, note auprès de l’AFP Daniel Larrouturou, gérant actions de Dôm Finance.

Aussi, la publication, dans la soirée, du compte rendu de la dernière réunion de politique monétaire de la Banque centrale américaine (Fed) devrait-il être scruté de près.

Au Royaume-Uni, l’inflation s’est d’ailleurs très légèrement accélérée, à 0,7% en janvier, malgré le reconfinement, et les économistes s’attendent à ce qu’elle poursuive son ascension dans les prochains mois grâce à l’assouplissement prochain des restrictions liées à la pandémie.

La remontée des taux d’emprunt a aussi « des incidences sectorielles », selon M. Larrouturou, « avec une baisse des valeurs technologiques », et une « meilleure tenue des valeurs bancaires et pétrolières, les plus liées à l’activité ».

« Les résultats assez décevants de Kering entraînent quant à eux des prises de bénéfices sur le secteur du luxe, quoique limitées », complète-t-il.

La maison de luxe a terminé en queue de l’indice phare parisien (-7,15% à 524,90 euros), en raison de performances 2020 en berne concernant sa marque phare Gucci. Dans son sillage, LVMH a perdu 0,89% à 535,00 euros et Hermès a reculé de 0,70% à 930,40 euros.

Dans le feuilleton Suez/Veolia, le fonds Ardian, prêt à soutenir Suez (-0,65% à 16,84 euros) dans un projet alternatif à la fusion avec Veolia (+0,31% à 22,57 euros), a indiqué qu’il ne travaillait pas pour autant « aujourd’hui sur un projet de contre-OPA ».

La Commission européenne a de son côté rejeté une demande de Suez, qui voulait faire sanctionner par Bruxelles le rachat de 29,9% de son capital par Veolia pour violation du règlement des concentrations.

M6 s’est envolé de 12,69% à 17,94 euros après la publication d’un bénéfice net en hausse de 61%.



challenges

A lire aussi

Laisser un commentaire