Berlinale 2021 : la compétition



Bad Luck Banging or Loony Porn © 2021 Silviu Gheti / micro Film Tous droits réservés

Cette semaine très chargée en termes d’annonces autour de la 71ème édition du Festival de Berlin s’est terminée avant-hier avec celle de la compétition. Après que la directrice générale Mariette Rissenbeek a rappelé la forme hybride que ce premier grand festival européen de l’année devra prendre à cause du contexte sanitaire, son directeur artistique Carlo Chatrian a procédé à la présentation des quinze films retenus par les sélectionneurs. Il s’agit d’une légère baisse du nombre de candidats au prochain Ours d’or par rapport à 2020, quand dix-huit films faisaient partie de la compétition. C’était alors le film iranien Le Diable n’existe pas de Mohammad Rasoulof qui avait remporté le prix suprême de la Berlinale de la part du jury présidé par l’acteur anglais Jeremy Irons.

Pour rappel, le Festival de Berlin aura lieu en deux temps cette année. Après une première manifestation en ligne destinée aux professionnels et à la presse début mars, les films sélectionnés et récompensés seront projetés – sous réserve de l’évolution de la pandémie du coronavirus en Allemagne et en Europe – en séances publiques à Berlin au mois de juin. C’est également à ce moment-là que les prix du jury, composé de six anciens lauréats de l’Ours d’or, seront remis. Toutefois, le palmarès sera d’ores et déjà connu dès la fin de l’événement industriel le 5 mars prochain.

Fabian oder der Gang vor die Hunde © 2021 Hanno Lentz / Lupa Film Tous droits réservés

Pour sa deuxième année à la tête du volet artistique du Festival de Berlin, Carlo Chatrian a fait appel à certains cinéastes qui ont déjà eu l’honneur d’une sélection, voire d’un sacre berlinois. Ainsi, la réalisatrice Maria Schrader y avait gagné l’Ours d’argent de la Meilleure actrice en 1999 pour Aimée et Jaguar de Max Färberböck. Le Hongrois Bence Fliegauf était passé à deux doigts de l’Ours d’or en 2012 avec Just the Wind, finalement Grand Prix du jury. Radu Jude était victorieux avec Aferim, Ours d’argent du Meilleur réalisateur en 2015. Prix du Meilleur Premier film en 2014 avec Güeros, le Mexicain Alonso Ruiz Palacios avait gagné l’Ours d’argent du Meilleur scénario trois ans plus tard pour Museo. Et le Coréen Hong Sang-soo avait reçu l’Ours d’argent du Meilleur réalisateur pas plus tard que l’année dernière pour La Femme qui s’est enfuie.

Jusque-là sans récompense, l’Allemand Dominik Graf participe pour la troisième fois à la compétition, après ses sélections pour La Falaise en 2002 et Les Sœurs bien-aimées en 2014. La Française Céline Sciamma avait présenté son deuxième film Tomboy en 2011 dans la section parallèle du Panorama.

D’autres réalisateurs étaient jusqu’à présent plus fidèles aux autres grands festivals européens. Comme par exemple Xavier Beauvois, en compétition à deux reprises à Venise avec Selon Matthieu et La Rançon de la gloire, voire récompensé deux fois à Cannes grâce au prix du jury pour N’oublie pas que tu vas mourir en 1995 et au Grand prix quinze ans plus tard avec Des hommes et des dieux. De même pour le tandem libanais formé par Joana Hadjithomas et Khalil Joreige, invité à Un certain regard au Festival de Cannes en 2008 avec Je veux voir. Le Japonais Ryusuke Hamaguchi a, quant à lui, été en compétition à Cannes également avec Asako I & II en 2018.

Enfin, l’acteur Daniel Brühl, sélectionné pour son premier film en tant que réalisateur, avait participé au programme EFP Shooting Star en 2003. Il avait siégé en 2015 au jury du réalisateur américain Darren Aronofsky, qui avait voté son Ours d’or à Taxi de Jafar Panahi.

Ich bin dein Mensch © 2021 Christine Fenzl / Letterbox Filmproduktion Tous droits réservés

Les 15 films en compétition à la 71ème Berlinale

Albatros (France) de Xavier Beauvois, avec Jérémie Renier et Marie-Julie Maille, sortie française le 25 août

Bad Luck Banging or Loony Porn (Roumanie) de Radu Jude, avec Katia Pascariu et Claudia Ieremia, sans date de sortie en France

Ballad of a White Cow (Iran) de Behtash Sanaeeha et Maryam Moghaddam, avec Maryam Moghaddam et Alireza Sanifar, sans date de sortie en France

Fabian oder der Gang vor die Hunde (Allemagne) de Dominik Graf, avec Tom Schilling et Saskia Rosendahl, sans date de sortie en France

Forest I See You Everywhere (Hongrie) de Bence Fliegauf, avec Laura Podlovics et Istvan Lenart, sans date de sortie en France

Memory Box © 2021 Abbout Productions / Micro_Scope / Haut et Court Tous droits réservés

Herr Bachmann und seine Klasse (Allemagne) de Maria Speth, sans date de sortie en France

Ich bin dein Mensch (Allemagne) de Maria Schrader, avec Maren Eggert et Dan Stevens, sans date de sortie en France

Introduction (Corée du Sud) de Hong Sang-soo, avec Shin Seok-ho et Park Mi-so, sans date de sortie en France

Memory Box (Liban) de Joana Hadjithomas et Khalil Joreige, avec Rim Turki et Manal Issa, prochainement au cinéma en France

Natural Light (Hongrie) de Denes Nagy, avec Ferenc Szabo et Tamas Garbacz, sans date de sortie en France

Was sehen wir wenn wir zum Himmel schauen ? © 2021 Faraz Fesharaki / DFFB Tous droits réservés

Nebenan (Allemagne) de Daniel Brühl, avec Daniel Brühl et Peter Kurth, sans date de sortie en France

Petite maman (France) de Céline Sciamma, avec Joséphine Sanz et Gabrielle Sanz, sans date de sortie en France

Una pelicula de policias (Mexique) de Alonso Ruiz Palacios, avec Monica Del Carmen et Raul Briones, sans date de sortie en France

Was sehen wir wenn wir zum Himmel schauen ? (Géorgie) de Aleksandre Koberidze, avec Ani Karseladze et Giorgi Bochorishvili, sans date de sortie en France

Wheel of Fortune and Fantasy (Japon) de Ryusuke Hamaguchi, avec Kotone Furukawa et Kiyohiko Shibukawa, sans date de sortie en France

Wheel of Fortune and Fantasy © 2021 Neopa / Fictive Tous droits réservés



Critique film

A lire aussi

Laisser un commentaire