Bill Gates est le plus grand propriétaire agricole des États-Unis



Publié le 12 février 2021

Aussi surprenant que cela puisse paraître, Bill Gates, le milliardaire qui a fait fortune avec Microsoft, est devenu cette année le plus grand propriétaire agricole privé des États-Unis. Avec sa fondation, le philanthrope mise sur l’agriculture durable et les plantes résistantes au changement climatique. Bill Gates a aussi investi dans les deux plus grandes entreprises au monde de viande végétale. 

Bill Gates, quatrième homme le plus riche de la planète, génie de l’informatique et… plus grand propriétaire agricole des États-Unis. Avec près de 100 000 hectares, étendu sur 18 États, le fondateur de Microsoft détient avec sa femme des surfaces agricoles en Louisane (28 000 hectares), en Arkensas (19 000 hectares) ou encore au Nebraska (8 000 hectares). Selon le site américain spécialisé, The Land Report, Bill Gates aurait acheté ces terrains via son fonds d’investissement Cascade Investments et a ainsi constitué le plus grand portefeuille agricole des États-Unis.

Si la taille des terres est impressionnante, il n’est pas étonnant que le milliardaire ait investi dans l’agriculture. Cela fait des années que Bill Gates a un pied dans l’agroalimentaire. Avec sa fondation, le fondateur de Microsoft s’est notamment donné pour mission de promouvoir notamment l’agriculture durable. La fondation a ainsi investi dans le développement de « super cultures » résistantes au changement climatique et de vaches laitières à haut rendement.

Le pari de la viande végétale

« Il n’est pas tout à fait clair de la manière dont les terres agricoles de Gates sont utilisées », explique Forbes. « Cependant il y a des indications que les surfaces pourraient être exploitées en concordance avec les valeurs de la fondation. Cottonwood Ag Management, une filiale de Cascade, est membre de Leading Harvest, une organisation à but non lucratif qui promeut des normes d’agriculture durable qui donnent la priorité à la protection des cultures, des sols et des ressources en eau », note le magazine. Bill Gates n’en est pas à son premier coup d’essai.

L’homme d’affaires mise depuis des années sur l’essor de la viande végétale. Il a investi dans les deux plus grandes entreprises du secteur : Beyond Meat et Impossible Foods. Il faut dire que l’avenir paraît radieux pour cette branche. Selon une étude du cabinet de conseil américain AT Kearney, d’ici 2040, 60 % de la viande que nous mangerons ne sera plus issue d’animaux. D’où l’intérêt de Bill Gates pour les protéines végétales. 

Reste qu’en achetant massivement des surfaces agricoles, le milliardaire participe à la financiarisation des terres. Selon un rapport rédigé par l’International Land Coalition (ILC) représentant plusieurs ONG dont Oxfam et le Cirad, 1 % des plus grosses exploitations gèrent plus de 70 % des terres agricoles mondiales.

Marina Fabre, @fabre_marina





novethic

A lire aussi

Laisser un commentaire