Fermeté européenne face au terrorisme iranien, ou comment garantir la paix dans la région



Après deux ans et demi d'enquête, le 27 novembre 2020, le tribunal d'Anvers en Belgique a jugé quatre accusés pour une tentative d'attentat à la bombe contre un grand rassemblement du Conseil national de la Résistance iranienne (principale opposition en Iran) à Villepinte, près de Paris, en juin 2018, visant sa dirigeante Maryam Radjavi. Parmi les accusés figurent Assadollah Asadi, un diplomate en fonction du régime iranien. Le verdict devrait tomber le 4 février 2021. Le (…)


International



Source link

A lire aussi

Laisser un commentaire