La Bourse de Paris poursuit sur sa lancée (+0,82%)


La Bourse de Paris a clôturé en hausse de 0,82% jeudi après un début de semaine sur les chapeaux de roue, aidée par l’attente d’un plan de relance aux États-Unis et la poursuite des campagnes de vaccinations contre le Covid-19.

L’indice vedette CAC 40 a pris 45,49 points à 5.608,54 points, portant les gains sur l’ensemble de la semaine à près de 4% avant la séance de vendredi.

Après avoir accusé la semaine dernière sa pire baisse hebdomadaire depuis trois mois, l’indice était sur le point de boucler sa plus forte hausse sur une semaine depuis la mi-novembre, lorsque l’efficacité des premiers vaccins contre le Covid-19 a été rendue publique.

« L’attente de la validation du plan de relance par Joe Biden aide à l’optimisme ambiant », réagit David Madden, analyste pour CMC Markets UK.

La Maison-Blanche a adressé cette semaine une fin de non recevoir aux républicains qui réclamaient une baisse de l’enveloppe financière prévue pour relancer l’économie aux États-Unis et aider les ménages modestes.

Le président Joe Biden pousse pour un plan massif de 1.900 milliards de dollars, à même de satisfaire les attentes des marchés financiers.

Cette perspective plutôt rassurante met de côté les risques à court terme, notamment les incertitudes qui demeurent sur l’évolution de la pandémie due aux variants plus contagieux du coronavirus responsable du Covid-19.

La communauté des investisseurs estime qu’une fois la crise sanitaire maîtrisée, on devrait assister à un rebond économique en Europe et aux États-Unis.

Le titre du spécialiste des matériaux de construction Saint-Gobain a profité d’un relèvement de recommandation (+1,31% à 43,16 euros).

Le titre du groupe d’ingénierie pétrolière TechnipFMC a avancé de 3,07% à 9,27 euros après l’annonce que son projet de scission, qui donnera naissance à deux entreprises indépendantes, deviendra effectif le 16 février prochain.

Publicis, déjà salué la veille pour ses prévisions de croissance, a continué sur sa lancée (+2,05% à 45,69 euros).



challenges

A lire aussi

Laisser un commentaire