Diabète : la surveillance via des objets connectés considérée comme trop intrusive



Une étude scientifique internationale a évalué l’acceptabilité de la surveillance du diabète en utilisant des objets connectés. Les résultats montrent que beaucoup de solutions proposées grâce à ces derniers sont considérées comme trop intrusives, par exemple la surveillance des aliments et la gestion des données par un organisme privé.

 



Sante magazine

A lire aussi

Laisser un commentaire