La police russe arrête plus de 2.700 personnes lors de manifestations pro-Navalny



MOSCOU (Reuters) – La police russe a arrêté dimanche plus de 2.700 personnes et dispersé à Moscou et à travers le pays plusieurs manifestations organisées pour protester contre l’arrestation du principal opposant au Kremlin Alexeï Navalny

Les rassemblements, qui se sont tenus pour le deuxième week-end d’affilée malgré le froid et une présence policière massive, mettent un peu plus encore la pression sur Vladimir Poutine pour qu’il décide de la libération de Navalny.

Le nombre d’interpellations est appelé à augmenter d’ici la fin de la journée.

Alexeï Navalny a été arrêté le 17 janvier à Moscou après son retour d’Allemagne, où il était soigné pour un empoisonnement ayant eu lieu en Russie l’été dernier. Navalny accuse le président russe d’avoir ordonné son assassinat, ce que le Kremlin dément.

La Russie explique qu’il n’a pas respecté les termes de sa liberté conditionnelle, des accusations montées de toute pièce selon Navalny. La justice russe doit se prononcer la semaine prochaine. L’opposant politique risque jusqu’à trois ans et demi de prison.

La police a prévenu que les manifestations n’avaient pas été autorisées et qu’elles seraient dispersées, comme le week-end dernier quand plus de 4.000 personnes ont été interpellées selon OVD-Info, un groupe d’observation des manifestations.

A Moscou, 681 personnes ont été arrêtées. La police a déployé un dispositif de sécurité inhabituel dans la capitale, avec interdiction aux piétons de l’accès des rues près du Kremlin, fermeture de stations de métro et présence de centaines de policiers anti-émeute.

A Vladivostok, dans l’extrême-Est du pays, la police a empêché les manifestants d’accéder au centre-ville. Des images vidéo ont montré certains d’entre eux scandant « Poutine est un voleur » et marchant sur la glace par des températures de -13 degrés.

Selon OVD-Info, la police a arrêté plus de 100 personnes à Vladivostok.

(Gabrielle Tétrault-Farber, Gilles Guillaume pour la version française)



challenges

A lire aussi

Laisser un commentaire