le constructeur français rachète Bombardier Transport et devient le numéro 2 mondial du secteur



Une belle acquisition. Le constructeur ferroviaire français Alstom est devenu, vendredi 29 janvier, le numéro deux mondial du secteur en bouclant le rachat de son concurrent canadien Bombardier. Au total, le groupe va débourser 5,5 milliards d’euros pour racheter 100% de Bombardier Transport.

En détail, cela signifie qu’Alstom va payer 4,4 milliards d’euros au groupe canadien pour reprendre ses activités ferroviaires, auxquels s’ajoute 1,1 milliard pour combler une trésorerie négative et « d’autres ajustements contractuels ». C’est beaucoup moins que le prix de 5,8 à 6,2 milliards d’euros avancé lorsque l’opération a été annoncée en février 2020. 

Alstom devient le numéro deux mondial du secteur avec un chiffre d’affaires combiné de 15,7 milliards d’euros et 75 000 employés dans 70 pays, dont 17 500 ingénieurs. Le leader du secteur, le constructeur chinois CRRC, reste toutefois loin devant avec un chiffre d’affaires de près de 29 milliards d’euros en 2019.



FranceTVinfo

A lire aussi

Laisser un commentaire