Génération identitaire poursuivi pour provocation à la haine, après son opération dans les Pyrénées


Une enquête préliminaire pour « provocation publique à la haine raciale » a été ouverte ce mardi 26 janvier après une opération antimigrants dans les Pyrénées du groupe d’extrême droite Génération identitaire, a déclaré à l’AFP le procureur de Saint-Gaudens (Haute-Garonne).

« Scandalisé » par ses opérations anti-migrants, Darmanin veut dissoudre Génération identitaire

Cette enquête est justifiée par « des propos tenus sur cette banderole très clairement anti-immigration et surtout la raison pour laquelle cette banderole a été déployée », a précisé Christophe Amunzateguy. La semaine dernière, une trentaine de militants s’étaient déployés entre Luchon (Haute-Garonne) et l’Espagne.

Arié Alimi, l’avocat chéri de la gauche radicale

> Plus d’infos à suivre…





nouvelobs

A lire aussi

Laisser un commentaire