Audrey Pulvar annonce sa candidature aux régionales et propose la gratuité des transports en Île-de-France


Audrey Pulvar, adjointe de la maire socialiste de Paris Anne Hidalgo, a officialisé sa candidature aux régionales en Ile-de-France ce mardi 26 janvier. Elle sera à la tête de la liste de gauche « Ile-de-France en commun ».

« Nous avons beaucoup de propositions pour sortir de la politique de Valérie Pécresse (actuelle présidente de région, NDLR), qui est celle de l’ancien monde », déclare-t-elle dans un entretien au « Parisien ». « Je suis prête ! », ajoute-t-elle.

Parmi les mesures phares du programme de sa liste, qui rassemble le Parti socialiste, le Parti radical de gauche, Place Publique et Allons Z’Enfants, figure la gratuité des transports en commun en Ile-de-France. Cette gratuité concernerait dès septembre les moins de 18 ans, les étudiants et les demandeurs d’emploi de moins de 25 ans avant d’être élargie progressivement aux bénéficiaires des minima sociaux et aux personnes en situation de handicap puis ouverte en 2026 à tous les Franciliens, précise-t-elle.

INFO OBS. Ce sondage Ifop donne à Audrey Pulvar des raisons d’y croire face à Valérie Pécresse

Interrogée sur le financement de cette mesure, elle détaille :

« La gratuité totale est évaluée entre 2,2 milliards et 3,5 milliards d’euros supplémentaires si l’on prend en compte le déploiement du Grand Paris Express. […] Elle va générer aussi la disparition de coûts immenses dus à l’accidentologie, aux livraisons en retard, aux heures de travail perdues, aux maladies liées à la circulation automobile… »

L’ancienne journaliste (un temps chroniqueuse de « l’Obs »), entrée en politique lors des élections municipales de juin dernier, propose également la mise en place pour les 18-25 ans d’un « Pass unique Jeune Francilien ». Celui-ci centraliserait l’ensemble des aides départementales, régionales, gouvernementales auxquelles ils peuvent prétendre. Elle défend également l’idée d’un RSA étendu pour les 18-25 ans, mesure écartée pour l’heure par l’exécutif.

« Aplanir certains désaccords »

Cette candidature pourrait se heurter à celle du numéro un d’Europe Ecologie-Les Verts Julien Bayou. « Il faudra aplanir certains désaccords, en particulier sur les questions fondamentales comme la laïcité », reconnaît Audrey Pulvar :

« Mais je ne doute pas que nous parvenions à trouver un chemin commun s’il faut faire barrage à la droite de Valérie Pécresse et de la République en Marche. »LREM cherche à obtenir le soutien de Bayrou aux élections régionales

Dans le dernier sondage en date, réalisé par Harris-Interactive, les listes écologiste (15 %) et socialiste (14 %) sont au coude-à-coude, devant celle de Clémentine Autain (LFI, 9 %). Valérie Pécresse (Libres ! ex LR) est elle en tête (30 %), suivie de loin par Jean-Michel Blanquer (16 %) dont le nom circulait comme potentiel candidat pour LREM mais qui a prévenu lundi « être accaparé » par la crise sanitaire. Le Rassemblement national, potentiellement représenté par Jordan Bardella, est crédité de 14 %.

Initialement prévu en mars, le scrutin devrait être reporté au mois de juin en raison de l’épidémie de coronavirus.





nouvelobs

A lire aussi

Laisser un commentaire