Al Ahly SC



En route pour Qatar 2020

Al Ahly SC valide son billet pour la phase de groupes après avoir successivement dominé Atlabara (Soudan du Sud) et Cano Sport (Guinée équatoriale). S’ils ne peuvent empêcher l’Étoile du Sahel de s’adjuger la première place, les Diables rouges parviennent à devancer Platinum (Zimbabwe) et Al Hilal (Soudan). Opposés aux Mamelodi Sundowns en quart de finale, ils prennent leur revanche sur des Sud-Africains, qui les avaient sortis en 2019, en s’imposant 2-0 au Caire, avant d’obtenir le nul 1-1 à Pretoria. Dans le dernier carré, ils surclassent aisément le Wydad de Casablanca (5-1 en cumulé) et remportent dans la foulée la finale aux dépens de leur grand rival, Zamalek (2-1).

L’entraîneur

Les dirigeants d’Al Ahly ont créé la surprise en nommant Pitso Mosimane au poste d’entraîneur juste avant les demi-finales. Vainqueur de la Ligue des champions de la CAF 2016 avec les Mamelodi Sundowns, le Sud-Africain n’a cependant rien d’un débutant à ce niveau. Ironie du sort, Mosimane et ses Sundowns ont été éliminés en 2020 par… Al Ahly.

Ce qu’on peut attendre

Sous son impulsion, Al Ahly est devenu une équipe solide dans tous les compartiments. Le gardien Mohamed El Shenawy est l’un des meilleurs spécialistes du poste sur le continent. Le milieu de terrain brille par sa créativité, tandis qu’en attaque, Marwan Mohsen, le Nigérian Junior Ajayi et Mohamed « Afsha » Magdy, auteur du but de la victoire en finale, font preuve d’une redoutable efficacité. Le Tunisien Ali Maaloul, latéral gauche au tempérament très offensif, complète le tableau.

La stat

6 – Suite à sa victoire en Ligue des champions de la CAF, synonyme de qualification pour la Coupe du Monde des Clubs de la FIFA, Al Ahly devance le Real Madrid au classement du nombre de participations. Les Diables Rouges disputent leur sixième tournoi, contre cinq pour les Madrilènes. Auckland City conserve la première place, avec neuf participations.



Fifa

A lire aussi

Laisser un commentaire