Jean-Marc Reiser avoue le meurtre de la jeune femme



Jean-Marc Reiser a finalement reconnu le meurtre de Sophie Le Tan, mardi 19 janvier. En septembre 2018, cette étudiante strasbourgeoise l’avait rencontré alors qu’il lui faisait visiter un appartement à Schiltigheim, à côté de Strasbourg (Bas-Rhin). Sur place, la journaliste Caroline Arnold précise : « Jean-Marc Reiser a demandé à être entendu ce matin par le juge d’instruction. (…) Il l’aurait tué dans son appartement, alors qu’elle le visitait, mais pas de manière intentionnelle, a-t-il expliqué« . 

« Il a ensuite démembré le corps, l’a caché dans une forêt vosgienne, poursuit la journaliste. Rapidement, il avait été soupçonné puis arrêté après la disparition de la jeune femme, en septembre 2018. Des traces de sang contenant l’ADN de Sophie Le Tan avaient été retrouvées dans son appartement. Mais jusque-là, malgré l’accumulation de preuves accablantes par les enquêteurs, Jean-Marc Reiser avait toujours nié son implication ». Jean-Marc Reiser avait déjà été condamné en 2001 à 15 ans de prison pour des viols sur une auto-stoppeuse allemande et sur sa maîtresse.

Le JT

Les autres sujets du JT



francetvinfo

A lire aussi

Laisser un commentaire