Le couvre-feu à 18 heures n’aura pas d’impact « significatif » pour les commerces, selon le ministre des PME



Alors que les commerçants grincent des dents après l’avancée à 18 heures du couvre-feu, Alain Griset, le ministre des Petites et moyennes entreprises (PME), a estimé, dimanche 17 janvier, sur Radio J, que cette mesure n’aurait sans doute pas d’impact « significatif » sur leur chiffre d’affaires. « Ce n’est pas partout pareil. A Lille, les commerçants s’arrêtent à 19 heures. Il m’étonnerait beaucoup qu’on fasse 20% de son chiffre d’affaires entre 18 heures et 19 heures », a argumenté Alain Griset.

Par ailleurs, selon le ministre, beaucoup de commerçants qui ferment habituellement durant « l’heure de midi » pourraient regagner une heure d’activité en restant ouverts. « Certains ont même commencé à ouvrir une heure plus tôt » le matin pour compenser cette fermeture imposée à 18 heures, a-t-il ajouté.

A l’annonce de l’extension du couvre-feu à 18 heures sur tout le territoire, le directeur général de la Fédération des entreprises du commerce et de la distribution (FCD), Jacques Creyssel, avait fait remarquer que « les courses alimentaires après 17 heures représentent à peu près 30% du chiffre d’affaires ».



FranceTVinfo

A lire aussi

Laisser un commentaire