Des rivières de déchets plastiques souillent la Serbie



Publié le 15 janvier 2021

Retenus par un barrage hydroélectrique, des milliers de mètres cubes de déchets plastiques ont recouvert un lac de Serbie. Ce phénomène, qui se répète chaque année à la faveur des fortes pluies d’hiver, a atteint des proportions exceptionnelles en 2021. Il affecte plusieurs pays de la région.

L’année 2019 avait été marquée par la guerre contre le plastique qui envahit nos forêts, nos plages, nos océans et l’intestin de bon nombre d’animaux marins… Mais la pandémie 2020 a quelque peu occulté ce combat. Il nous est revenu en force en ce début 2021, alors que des médias serbes ont révélé des photos qui font froid dans le dos.

 

La photo ci-dessus montre le lac de Potpec, alimenté par la rivière Drima. C’est le barrage hydroélectrique, à l’origine de ce lac artificiel, qui retient 5 000 mètres cubes de déchets, soit l’équivalent de presque deux piscines olympiques. Ces détritus ont été apportés au fil de de l’eau par les multiples affluents de la région.

Besoin de coordination internationale

Les employés du barrage, dont le fonctionnement est menacé par la catastrophe, ont commencé à retirer les déchets mais ils tirent la sonnette d’alarme. Ils assurent ne pas pouvoir faire face, seuls, à la catastrophe. Mais rien n’a été prévu face à cet évènement qui, en réalité, est saisonnier. Les pluies d’hiver entraînent chaque année des tonnes de déchets vers les cours d’eau.

Trois pays de la région connaissent ce phénomène : la Bosnie-Herzégovine, le Monténégro et la Serbie. Dans les milieux ruraux, rien n’est prévu pour traiter ce type de déchets. Des réunions ont été organisées entre les trois gouvernements pour coordonner des actions communes mais pour l’instant sans effet.

Ludovic Dupin @LudovicDupin





novethic

A lire aussi

Laisser un commentaire