Les photos surréalistes du Capitole transformé en camp de vie pour les soldats de la Garde nationale


Blocs de béton, gyrophares de police, gardes nationaux en treillis et armés… la sécurité est maximale cette semaine dans le centre de Washington, où la Chambre des représentants s’est prononcée en faveur d’un deuxième « impeachement » historique de Donald Trump.

L’investiture de Joe Biden aura lieu le 20 janvier prochain. En attendant, la ville est en état de siège, surveillée, barricadée. Jusqu’au Congrès des États-Unis, envahi le 6 janvier dernier par des pro-Trump, qui a été transformé en camp de vie, retranché, pour les soldats réservistes de la Garde nationale venus de tout le pays. Ils devraient être plus de 20 000 pour l’investiture du futur président.

Les images, sur les réseaux sociaux notamment, sont édifiantes.

Avec les violences du Capitole, « Donald Trump mute en tribun de la plèbe »

Surréaliste

La force militaire intérieure protège donc les lieux avec des hommes en armes, gilets pare-balles et uniforme de combat. Ils y vivent, y mangent, y dorment. Où ils peuvent.

Ces centaines de militaires ont passé la nuit à l’intérieur du bâtiment du Congrès, dormant encore à même le sol dans les salles et les couloirs alors même que les élus arrivaient.

« C’est surréaliste. Jamais cet endroit n’a autant ressemblé à une forteresse. Quand vous entrez dans ces lieux, on croirait un champ de bataille (…) D’habitude, autour du Capitole, il y a pas mal de policiers. Mais on ne voit pas des gardes nationaux, en treillis, prêt à dégainer leurs armes de guerre. C’est vraiment frappant de voir ça mais c’est nécessaire », rapporte Manu Raju, correspondant au Congrès de la chaîne CNN à france tv info.

Steny Hoyer, leader démocrate du Maryland, traverse un couloir parsemé de soldats qui finissent leur nuit, le 13 janvier 2021 à Washington.

Mais que faisait donc le drapeau du Sud-Vietnam parmi les putschistes du Capitole ?

« Ça me brise le cœur »

Les soldats, jeunes et venus des 50 Etats américains pour l’occasion, se sont mélangés à la présidente démocrate de la Chambre des Représentants Nancy Pelosi ainsi qu’à un groupe de neuf représentants démocrates qui venaient de voter la mise en accusation de Donald Trump. Le représentant de Californie, Eric Swalwell, raconte :

« Ça me brise le cœur, de voir ces soldats de la Garde nationale ici, au Capitole. Ils sont des milliers autour de nous. Et ce sont des héros. Mais ce n’est pas à cela que l’Amérique devrait ressembler. »

Le Congrès des États-Unis s’est transformé en camp de vie, retranché, pour les soldats réservistes de la Garde nationale venus de tout le pays. Cette photo a été prise le 13 janvier 2021.

Le Congrès des États-Unis s’est transformé en camp de vie, retranché, pour les soldats réservistes de la Garde nationale venus de tout le pays. Cette photo a été prise le 13 janvier 2021.

Après les violences du Capitole, la fin du « Truman Show »

A l’extérieur, le Capitole est entouré d’une clôture de sécurité, tout comme la Maison Blanche depuis le printemps dernier et les manifestations qui avaient suivi la mort de George Floyd, symbole des violences policières envers les Américains noirs.

Washington, capitale fédérale devenue métropole vibrante de plus de 700 000 habitants ces dernières années, porte les stigmates des crises successives des douze derniers mois.





nouvelobs

A lire aussi

Laisser un commentaire