Il n'existe aucune limite aux bienfaits cardiovasculaire de l'exercice



Les scientifiques de l’Université d’Oxford ont établi qu’il existait une association inverse entre le niveau d’activité physique et l’apparition de maladies cardiovasculaires.



Sante magazine

A lire aussi

Laisser un commentaire