Orwell, « l'horreur de la politique »



« Si tu veux une image du futur, figure-toi une botte qui écrase un visage humain – indéfiniment »… « Nous y sommes » comme dirait le poète Armand Robin (1912-1961). Georges Orwell entre en Pléiade et revit simultanément par un « roman graphique » au dessin envoûtant signé Fido Nesti et dans une traduction de Josée Kamoun. Après bien des adaptations cinématographiques et théâtrales, cette version d’une dysptopie visionnaire convie à une plongée vertigineuse dans la pensée (…)


Société



Source link

A lire aussi

Laisser un commentaire