La députée et ancienne ministre Marielle de Sarnez est morte


La députée et ancienne ministre des Affaires étrangères Marielle de Sarnez est morte, a annoncé ce mercredi président du MoDem et Haut-commissaire au Plan François Bayrou à l’AFP. Agée de 69 ans, elle souffrait d’une leucémie.

« Mercredi 13 janvier 2021. Voici le jour en trop. Marielle, si talentueuse et si courageuse, Marielle de Sarnez vient de partir. Notre chagrin est immense », a-t-il écrit sur Twitter.

Nommée ministre des Affaires européennes à l’arrivée d’Emmanuel Macron à l’Elysée, elle avait démissionné en juin 2017 après l’ouverture d’une enquête dans l’affaire des assistants parlementaires. Elle était encore députée et Présidente de la commission des Affaires étrangères de l’Assemblée nationale.

« Une femme de convictions »

A droite comme à gauche, différentes personnalités politiques lui ont rendu hommage : le secrétaire d’Etat chargé des Affaires européennes Clémente Beaune a salué « une engagée de l’Europe, une femme d’immense courage ».

« Marielle de Sarnez était notre sœur en Giscardisme, a évoqué l’ancien Premier ministre Jean-Pierre Raffarin. D’une vive intelligence elle était une femme de convictions, à l’aise dans la complexité politique. Son caractère affirmé n’affaiblissait en rien une générosité chaleureuse. »

« Marielle de Sarnez avait l’énergie militante, le courage politique et une passion européenne. De tout cœur, je partage la peine de sa famille et de ses amis », a écrit le chef des négociations avec le Royaume-Uni sur le Brexit, Michel Barnier.

« Marielle de Sarnez était une femme aux convictions fortes, toujours intelligente et pertinente. Nous ne partagions les mêmes idées, mais je la respectais profondément et l’écoutais toujours avec intérêt », a commenté le député La France insoumise Alexis Corbière.

Plus d’informations à venir…





nouvelobs

A lire aussi

Laisser un commentaire