Les Tchèques reviennent pleins d'ambition



  • Les Tchèques vont participer à leur quatrième Coupe du Monde de Futsal de la FIFA
  • Le sélectionneur Tomas Neumann aborde le tournoi en pleine confiance
  • Le capitaine Michael Seidler vise la phase à élimination directe

Ce n’est qu’à l’issue d’une éprouvante série de tirs au but que la République tchèque a battu la Croatie en novembre dernier, validant son billet pour la Coupe du Monde de Futsal de la FIFA, Lituanie 2021™. Devant le public de Brno, Jiri Vokoun, 24 ans, a converti le huitième et dernier penalty pour offrir aux Tchèques une quatrième participation à l’épreuve mondiale, après 2004, 2008 et 2012.

« J’étais très nerveux. J’ai essayé de faire le vide dans ma tête et de ne pas penser à l’enjeu. Finalement, je me suis dit que le mieux à faire, c’était de fermer les yeux et de tirer. Par chance, c’est rentré. Je ne savais pas trop comment réagir, en voyant le ballon au fond des filets. Ensuite, mes coéquipiers se sont précipités vers mois et j’ai été submergé par une vague d’euphorie », raconte le héros du match retour.

Si une autre séance de tirs au but devait avoir lieu en Lituanie, la République tchèque pourrait à nouveau compter sur le joueur du Sparta Prague. « Je ne tiens pas particulièrement à participer, mais si on fait appel à moi, je serai prêt. »

Il y a huit ans en Thaïlande, pour leur dernière apparition en Coupe du Monde de Futsal, les Tchèques avaient atteint les huitièmes de finale, ce qui reste leur meilleure performance à ce jour. Battus par la Russie, ils ont ensuite entamé une petite traversée du désert. « Depuis Chinese Taipei 2004, nous n’avons manqué qu’une seule édition, Colombie 2016. Aujourd’hui, nous sommes de retour et nous sommes très heureux », explique le sélectionneur Tomas Neumann.

Du haut de ses 50 ans, le technicien s’apprête à vivre sa troisième phase finale avec la République tchèque. « Nous avons des joueurs exceptionnels, qui possèdent un état d’esprit exceptionnel. Ça fait de nous une équipe dont il faut toujours se méfier », annonce-t-il. « Pour franchir encore un palier, nous devons nous renforcer mentalement et c’est bien ce que nous comptons faire. Mes joueurs peuvent encore gagner en confiance. »

Coach Tomas Neumann 

Des qualités sans individualités

La confiance, le capitaine Michael Seidler ne semble pourtant pas en manquer. « Nous irons en Lituanie pour imposer notre jeu et je suis sûr que nous accèderons aux matches à élimination directe », prévoit-il, même s’il voit encore un écart entre son équipe et les grandes puissances de la discipline. « Pour moi, le Brésil, l’Espagne et la Russie font partie des favoris », estime le Tchèque, dont l’idole évolue au sein de la sélection portugaise. « Ricardinho est le meilleur joueur du monde à mes yeux. »

La République tchèque ne peut pas compter sur des individualités de ce calibre, mais cette situation n’inquiète pas outre mesure l’ailier du Sparta Prague. « Nous avons d’autres qualités. Le groupe est équilibré. Nous connaissons très bien car nous jouons ensemble depuis longtemps. Notre équipe est difficile à manœuvrer et nous allons mener la vie dure à tous nos adversaires », conclut-il à quelques mois de la Coupe du Monde de Futsal, qui débutera le 12 septembre 2021.



Fifa

A lire aussi

Laisser un commentaire