De nouvelles images des violences au Capitole montrent un policier attaqué avec un drapeau américain


Le symbole est particulièrement marquant. De nouvelles images relayées dans la nuit du dimanche au lundi 11 janvier par CNN dévoilent comment, lors de l’attaque du Capitole menée par des supporteurs de Donald Trump, un policier a été traîné vers la foule puis frappé à plusieurs reprises par un émeutier avec un drapeau américain. Une scène qui atteste de la violence employée ce jour-là par les contestataires, lesquels étaient parvenus à interrompre momentanément la certification de la victoire de Joe Biden.

Regardez :

La vidéo débute alors que les manifestants affrontent les forces de l’ordre tentant de faire obstacle à l’envahissement du Capitole. Alors que de nombreux coups sont échangés, l’un des militants pro-Trump s’empare d’un policier et le traîne hors du bâtiment, au cœur de la foule. L’officier se fait alors frapper plusieurs fois de suite par un manifestant armé du « Stars and Stripes », le drapeau américain.

Q Shaman : que veulent dire cette toque et ces tatouages ?

Une autre vidéo diffusée sur Instagram montre la suite cette scène : le policier, bloqué par la masse de la foule, semble bénéficier du soutien de certains manifestants, mais cela ne lui épargne pas de nouveaux coups portés sur son casque, comme vous pouvez le voir dans notre montage ci-dessus.

Un bilan porté à cinq morts

Contactée par CNN, la police de Washington n’a pas encore donné suite aux sollicitations de la chaîne concernant l’état de santé du policier, dont l’identité n’est pas connue.

Le bilan humain des violences au Capitole est de cinq morts, parmi lesquelles le policier Brian Sicknick, mortellement blessé par un coup d’extincteur.

Avec les violences du Capitole, « Donald Trump mute en tribun de la plèbe »

Les quatre autres personnes sont des manifestants : Ashli Babbitt, une ancienne militaire de 35 ans, a été abattue par balle dans l’enceinte du Congrès alors qu’elle tentait de franchir une porte barricadée. Une enquête a été ouverte.

Rosanne Boyland, 34 ans, est décédée lors d’un mouvement de foule, tandis que Kevin Greeson, 55 ans, et Benjamin Philips, 50 ans, ont succombé respectivement à une crise cardiaque et un AVC pendant les événements.





nouvelobs

A lire aussi

Laisser un commentaire