Après les violences au Capitole, Mitt Romney démolit Trump et ses soutiens


Il a sorti l’artillerie lourde. Le sénateur républicain Mitt Romney n’a pas mâché ses mots à l’encontre de Donald Trump et de ses soutiens lors de la session parlementaire qui, dans la nuit du 6 au 7 janvier, a succédé aux violences survenues dans l’enceinte du Capitole.

Donald Trump a mené la sédition. Il devrait être destitué puis jugé

Après avoir accusé Donald Trump d’être l’instigateur d’une « insurrection », l’ancien candidat à la présidentielle a attaqué les élus qui ont soutenu le milliardaire dans sa contestation de la victoire de Joe Biden :

« Ceux qui ont choisi de continuer à soutenir ce jeu dangereux […] seront pour toujours vus comme les complices d’une attaque sans précédent contre notre démocratie. Que cela soit juste ou non, on se souviendra d’eux pour leur rôle dans cet épisode honteux de l’histoire américaine. Tel sera leur héritage. »

Regardez :

Mitt Romney a ensuite évoqué « l’audit » des résultats de certains Etats que réclamait un groupe de républicains mené par Ted Cruz, le sénateur du Texas.

« Pour tous ceux qui ont réclamé un audit des résultats, dans le but de satisfaire les gens qui croyaient l’élection volée, je remets les choses en perspective : aucun audit parlementaire ne convaincra jamais ces électeurs, en particulier quand le président continue de dire que l’élection est volée ! »

Et de conclure, avant de recevoir les applaudissements de l’assistance : « La meilleure façon de respecter les gens qui sont en colère, c’est de leur dire la vérité. »

Pourquoi Donald Trump est un « loser » de l’Histoire

L’image des Etats-Unis souillée

Mitt Romney avait entamé sa prise de parole devant le Congrès américain en regrettant l’impact que vont avoir les images de l’assaut du Capitole sur les défenseurs de la liberté autour du monde :

« J’ai pensé aux personnes que j’ai rencontrées en Chine, en Russie, en Afghanistan, en Irak et tous ces endroits qui se battent pour la paix. Ils voyaient ce bâtiment (le Capitole) et ses abords comme l’incarnation de l’espoir. Puis j’ai regardé ces images diffusées dans le monde entier et elles m’ont brisé le cœur. »Dans le Telegram des pro-Trump : « Révolution en cours ! Les Patriotes récupèrent le Congrès ! »

Malgré les graves incidents survenus plus tôt, la certification des résultats de l’élection présidentielle a ensuite pu être menée à bien, débouchant sur la proclamation officielle de la victoire du démocrate Joe Biden par le vice-président Mike Pence.





nouvelobs

A lire aussi

Laisser un commentaire