Hervé Saulignac et Boris Vallaud, les députés socialistes qui prônent « un minimum jeunesse »



Article initialement publié le 5 novembre 2020.

Comment lutter contre la précarité des jeunes ? Les socialistes Boris Vallaud, député des Landes, et Hervé Saulignac, député de l’Ardéche, proposent de créer une dotation universelle pour tous les jeunes de 18 ans et un revenu de base inconditionnel. Les deux élus ont lancé, du 5 novembre 2020 au 12 janvier 2021, une consultation pour débattre de leur proposition de loi Aile(s), Aide individuelle à l’émancipation (solidaire), sur la plateforme Parlement & Citoyens. Le texte sera déposé à l’Assemblée nationale en février. Interview croisée.

Pourquoi proposez-vous la création d’une dotation universelle et d’un revenu de base pour les jeunes à partir de 18 ans ?

Boris Vallaud Le constat est l’explosion des inégalités depuis trente ans, alors qu’auparavant, les inégalités de revenus et de patrimoines se réduisaient. Cela génère une nouvelle inégalité : celle qui fait qu’on croit ou qu’on ne croit pas en l’avenir, qu’on se projette ou qu’on ne se projette pas. Les jeunes ont une place particulière dans notre société : ils sont plus fragilisés que tous les autres (taux de chômage deux fois supérieur, taux de pauvreté trois fois supérieur aux plus de 65 ans…). L’entrée dans l’âge adulte n’a jamais été aussi dur et aussi inégalitaire. Démarrer dans la vie est devenu un privilège et un parcours du combattant. Et tout s’aggrave avec la crise que nous vivons. Cette génération Covid est surexposée aux conséquences de la crise. Notre sentiment

Pour lire les 83 % restants,
testez l’offre à 1€ sans engagement.





nouvelobs

A lire aussi

Laisser un commentaire