L’enregistrement de Trump faisant pression sur un élu pour « trouver des bulletins » en Géorgie


Un document explosif. Le « Washington Post » a diffusé l’enregistrement d’une conversation téléphonique entre Donald Trump et Brad Raffensperger, l’élu républicain en charge des élections en Géorgie, dans lequel le président des Etats-Unis demande à son interlocuteur de « recalculer » le résultat du scrutin dans cet Etat et de « trouver 11 780 bulletins » pour faire pencher la balance en sa faveur.

Au cours de cette conversation surréaliste, dont nous vous proposons des extraits ci-dessous, Donald Trump affirme :

« Nous avons gagné cette élection, et il n’y a rien de mal à dire ça, Brad. […] Les habitants de la Géorgie sont en colère, les habitants du pays sont en colère. Et il n’y a rien de mal à dire que… Vous savez… Que vous avez recalculé. »

Ecoutez :

D’un ton qui se veut diplomatique, Brad Raffensperger, le secrétaire de l’Etat de Géorgie, tente de faire comprendre à Donald Trump qu’il a bel et bien perdu l’élection :

« Monsieur le président, le problème que vous avez, c’est que vos données sont fausses. »Les 9 peaux de banane que Trump laisse à Biden

Dialogue et menaces

A un autre moment du dialogue, qui a duré une heure, le président se montre menaçant à l’encontre de l’élu républicain :

« Vous savez ce que [les démocrates] ont fait, et vous ne le signalez pas. C’est une infraction pénale. C’est un gros risque pour vous et Ryan, votre avocat. C’est un gros risque. Ils sont en train de détruire les bulletins, à mon avis, selon ce que j’ai entendu. Et ils sont en train de retirer les machines à voter aussi vite que possible. C’est un délit, et vous ne pouvez pas laisser ça se produire, et vous le laissez se produire. »

Donald Trump énonce ensuite explicitement ce qu’il attend de Brad Raffensperger :

« Alors écoutez, voici ce que je veux. Je veux juste trouver 11 780 bulletins. »

Un nombre qui correspond à peu près à l’avance dont dispose Joe Biden en Géorgie, confirmée par un recomptage et des audits.

« On va te faire la peau » : les fans de Trump se déchaînent contre les « traîtres » républicains

« C’est accablant »

A la suite de la diffusion de cet enregistrement, le camp démocrate a immédiatement dénoncé des pressions « potentiellement répréhensibles ». « Le mépris de Trump pour la démocratie est mis à nu », a ajouté l’élu de la Chambre Adam Schiff. Sa consœur Debbie Wasserman Schultz a dénoncé l’acte d’un « président désespéré et corrompu ».

Le trouble est également palpable chez les républicains. « C’est accablant », a tweeté l’élu Adam Kinzinger, en appelant les membres de son parti à ne pas suivre le président dans sa croisade. « Vous ne pouvez pas faire ça en ayant la conscience tranquille », leur a-t-il lancé.

Comment le trumpisme a fait sombrer le parti républicain

Quelques semaines auparavant, un autre responsable républicain avait déjà dénoncé les pressions que subissent les autorités de Géorgie dans le cadre de l’élection présidentielle.

Regardez :

Cette affaire survient à la veille des élections qui se dérouleront mardi en Géorgie et détermineront le contrôle du Sénat. Pour que la chambre haute revienne dans le giron démocrate, leurs candidats devront impérativement remporter les deux sièges. Un pari difficile : sur le papier, les deux républicains font figure de favoris.

Mais les démocrates misent sur la dynamique créée par la victoire de Joe Biden pour provoquer la surprise. La guérilla de Donald Trump pourrait aussi les servir : convaincus de l’existence de fraudes, les électeurs républicains pourraient être tentés de rester chez eux.





nouvelobs

A lire aussi

Laisser un commentaire