« Avec le Brexit, Calais doit renforcer les dispositifs sur l’immigration »


Reconduite en juin dernier dans son fauteuil de maire avec 52 % des suffrages exprimés, Natacha Bouchard la maire LR de Calais nous accueille le matin du 30 décembre dans son imposant hôtel de ville de style néoflamand. Au rythme des ritournelles du beffroi, et sous la surveillance de « Paddy » son immense chien briard, nous avons parlé Brexit, immigration, économie et paupérisation, écologie et droites extrêmes avec Natacha Bouchart. Interview.

Brexit ou non, les réfugiés continuent d’affluer à Calais dans l’espoir de franchir le Channel. La question migratoire est-elle la grande oubliée du Brexit Deal ?

Cette question n’est pas du tout réglée. On sait que la problématique migratoire est liée aux Accords du Touquet, c’est-à-dire un accord bilatéral qui n’a rien à voir avec le Brexit. Pourtant, en juin 2016, lorsque les Anglais ont choisi de sortir de l’Union européenne, nous étions en pleine crise migratoire et je pense que cela a été un déclencheur pour le Brexit. Ils ont eu peur de se retrouver avec une situation incontrôlable aux portes de l’Angleterre.

Calais devenant ville frontière, je demande au ministre de l’Intérieur des dispositifs qui nous permettent de faire face à ce que l’on supporte avec ces populations : faire comprendre aux migrants qu’on ne fait pas tout et n’importe quoi dans Calais ! Quand ils refusent la prise d’empreinte obligatoire, je considère que ça n’est pas normal. Quand ils créent le trouble à l’ordre public, je trouve que les peines ne sont pas vra

Pour lire les 84 % restants,
testez l’offre à 1€ sans engagement.





nouvelobs

A lire aussi

Laisser un commentaire