Toussaint Louverture et la révolution haïtienne, grands absents des manuels scolaires français




Le chef de file de la révolution anti-esclavagiste de la fin du XVIIIe siècle, “représentant ultime de l’esprit des Lumières”, mériterait une place bien plus importante dans l’histoire française de l’esclavage, estime le New Yorker, qui décrypte les raisons de cette absence.



Source link

A lire aussi

Laisser un commentaire