l’accord satisfait le secrétaire d’Etat Clément Beaune



L’accord commercial post-Brexit “défend d’abord nos intérêts fondamentaux”, assure le secrétaire d’État auprès du ministre de l’Europe et des Affaires étrangères, Clément Beaune, sur franceinfo mercredi 30 décembre. « 75% des quotas actuels de pêche dont nous disposons, nous les gardons pendant les six prochaines années de manière certaine. Au-delà, les Britanniques pourraient décider de réduire l’accès, mais il y aurait des mesures de rétorsion extrêmement dissuasives », explique-t-il.

Certes, le Royaume-Uni garde l’accès à notre marché économique, “mais c’est dans notre intérêt de commercer librement avec ce pays pour les plus de 150 000 entreprises françaises concernées”. “C’est le premier excédent commercial de la France au monde » et la France « est la première destination touristique” des Britanniques« , souligne-t-il. “C’est aussi intéressant pour nous”, conclut Clément Beaune.

Le

Les autres sujets du



FranceTVinfo

A lire aussi

Laisser un commentaire