Les USA pourraient poursuivre en justice l’assassin présumé de Daniel Pearl



WASHINGTON (Reuters) – Les Etats-Unis pourraient tenter de traduire devant la justice américaine le principal suspect du meurtre de Daniel Pearl après qu’un tribunal pakistanais a ordonné la semaine dernière la libération immédiate de quatre hommes d’accusés d’avoir orchestré l’enlèvement et le meurtre du journaliste américain.

Ahmed Omar Saïd, le principal suspect dans cette affaire, avait vu en avril dernier sa condamnation à mort être commuée en appel en une peine de sept ans de prison, tandis que les trois autres suspects avaient été acquittés.

« Les décisions distinctes infirmant sa condamnation et ordonnant sa libération sont un affront pour les victimes du terrorisme partout dans le monde », a déclaré l’Attorney General (ministre fédéral américain de la Justice) par intérim.

Si les démarches pour rétablir la condamnation de Saïd s’avèrent infructueuses, a poursuivi Jeffrey Rosen dans un communiqué, les Etats-Unis « se tiennent prêts » à le placer en détention et le traduire devant la justice.

« Nous ne pouvons pas lui permettre d’échapper à la justice pour son rôle dans l’enlèvement et le meurtre de Daniel Pearl », a-t-il ajouté.

(Eric Beech; version française Jean Terzian)



challenges

A lire aussi

Laisser un commentaire