Joe Biden déplore « l’obstruction » de membres de l’administration Trump


Près de deux mois après l’élection présidentielle américaine et alors que Donald Trump refuse toujours de reconnaître sa défaite, la transition des pouvoirs se poursuit laborieusement aux Etats-Unis. Lundi 28 janvier au soir, le président-élu Joe Biden a déploré « l’obstruction » de certains responsables du Pentagone dans la transition en cours.

DOSSIER. Entre Donald Trump et Joe Biden, une transition sous haute tension

« Nous n’avons tout simplement pas toute l’information dont nous avons besoin », a-t-il affirmé à l’issue d’une visioconférence réunissant les prochains responsables de la diplomatie et de la sécurité de son administration.

Il a dénoncé une attitude « irresponsable », estimant que son équipe avait besoin « d’une image claire de notre position de force dans le monde » et soulignant que des ennemis pouvaient exploiter toute confusion résultant de cette obstruction, comme le rapporte la BBC.

Selon lui, des agences essentielles à la sécurité des Etats-Unis ont subi « des dégâts énormes » sous la présidence de Donald Trump.

« Transparence complète »

Le secrétaire à la Défense des États-Unis par intérim Christopher Miller a de son côté assuré que les responsables avaient travaillé « avec le plus grand professionnalisme pour soutenir la transition des activités », tandis qu’un porte-parole du Pentagone a assuré que l’agence faisait preuve d’une « transparence complète », selon la BBC.

Les 9 peaux de banane que Trump laisse à Biden

Joe Biden prendra ses fonctions de président des Etat-Unis le 20 janvier prochain. Donald Trump lui refuse toujours d’admettre sa défaite, mais autour de lui, certains de ses soutiens commencent à lui tourner le dos, à l’image du « New York Post », un des rares journaux qu’affectionne l’actuel président américain. Sur une une dévoilée lundi, le journal pro-Trump a écrit : « M. le président, arrêtez cette folie. Vous avez perdu l’élection – voilà comment sauver votre héritage. »





nouvelobs

A lire aussi

Laisser un commentaire