La Bourse de Paris ignore Donald Trump et poursuit sa hausse de Noël


La Bourse de Paris se maintenait dans le vert (+0,42%) à la mi-séance mercredi après une ouverture hésitante, choisissant d’être optimiste à la veille de Noël et d’ignorer les menaces de Donald Trump sur le plan de relance américain.

L’indice CAC 40 prenait 22,89 points à 5.489,75 points vers 12H40 (11H40 GMT).

A l’échelle européenne, les indices boursiers avançaient également dans leur ensemble, Francfort prenant 0,53% et Milan 0,44%.

Seule la bourse de Londres baissait de 0,30%, toujours affectée par les discussions autour du Brexit et les conséquences sur son économie d’une mutation du Covid-19.

A la veille de Noël, les investisseurs préféraient voir le verre à moitié plein après s’être réveillés inquiets d’une nouvelle sortie du président américain Donald Trump, qui a menacé de ne pas signer le plan de relance de quelque 900 milliards de dollars adopté la veille par le Congrès après des mois de blocage.

« Bien que cette information soit un caillou dans la chaussure des investisseurs, il y a l’espoir qu’un accord soit finalement trouvé », souligne David Madden analyste pour CMC Markets UK.

Ce plan est jugé essentiel pour remettre sur les rails la première économie mondiale, et il fait peu de doutes qu’il sera finalement mis sur pied au plus tard par la prochaine administration.

En cette fin d’année, le peu d’investisseurs encore présents sur les marchés effectuaient des derniers arbitrages à l’issue d’un mois où le CAC 40 a légèrement reculé mais où il a perdu quelque 8% sur une année rocambolesque.

A l’échelle européenne, les indices oscillent entre légère progression sur douze mois à Francfort (+1,78%) et plongeon de 16% à Madrid ou 14,5% à Londres, en passant par une chute de 6,5% à Milan.

Au rang des bonnes nouvelles mercredi, l’activité a résisté beaucoup mieux en France lors du reconfinement de novembre qu’au printemps, avec nettement moins de salariés en chômage partiel et un impact concentré sur les secteurs touchés par les restrictions, selon une étude de la Dares.

Abivax intensifie ses recherches sur le Covid-19

La biotech française s’envolait (+36,80% à 31,60 euros) après avoir annoncé mardi avoir obtenu le statut de priorité nationale de recherche pour l’essai clinique en phase 2b/3 de son candidat médicament ABX464, lui permettant d’accélérer ses recherches pour traiter les patients à risques élevés atteints du Covid-19.

Delivery Hero chute

Le spécialiste de livraison de repas (-1,18% à 117,70 euros) coté en Allemagne, recherché en temps d’incertitude mais délaissé lorsque la confiance reprend le dessus, reculait sur l’indice DAX.

Valneva bientôt à Wall Street ?

Le spécialiste franco-autrichien des vaccins (+1,01% à 8,04 euros), qui travaille sur un remède contre le Covid-19, a annoncé mardi l’approbation par ses actionnaires, lors d’une assemblée générale extraordinaire, d’une résolution permettant une introduction en bourse aux Etats-Unis. La biotech, dont le siège est à Nantes, est déjà cotée à la Bourse de Paris.



challenges

A lire aussi

Laisser un commentaire