Ménopause : l'hormonothérapie augmenterait le risque de maladie cardiaque



Une étude menée aux États-Unis sur près de 1000 femmes fait état d’un sur-risque de maladie coronarienne chez les femmes ayant recours à un traitement substitutif de la ménopause, du fait d’effets sur le métabolisme. Des résultats à prendre avec prudence en France. Explications.



Sante magazine

A lire aussi

Laisser un commentaire