une enquête ouverte par le parquet de Paris après des injures antisémites sur les réseaux sociaux visant Miss Provence



April Benayoum, qui avait révélé que son père était d’origine israélienne, avait suscité de nombreux commentaires antisémites sur les réseaux sociaux, déclenchant de vives réactions de la classe politique.

Une enquête pour « injures à caractère raciste et provocation à la haine raciale » a été ouverte par le parquet de Paris après des insultes antisémites sur les réseaux sociaux visant Miss Provence, a appris franceinfo ce lundi.

Les investigations ont été confiées à la brigade de répression de la délinquance contre la personne (BRDP).

La Licra, Ligue internationale contre le racisme et l’antisémitisme, a annoncé à franceinfo qu’elle allait porter plainte ce lundi. La Ligue avait déjà interpellé, sur Twitter, ceux qui tenaient des propos insultants envers Miss Provence en leur donnant « rendez-vous devant la justice ».

April Benayoum a terminé première dauphine du concours de Miss France, organisé ce samedi 19 décembre, derrière Amandine Petit, Miss Normandie. Elle a été prise à partie sur Twitter après avoir révélé que son père était d’origine israélienne.

Marlène Schiappa, la ministre déléguée à la citoyenneté, avait annoncé sur Twitter qu’un signalement avait été effectué auprès du procureur de la République. Le ministre de l’Intérieur, Gérald Darmanin, avait également réagi dans cette affaire, se disant « profondément choqué par la pluie d’insultes antisémites contre Miss Provence ».





francetvinfo

A lire aussi

Laisser un commentaire