Séoul restreint les rassemblements face au coronavirus



par Josh Smith et Hyonhee Shin

SEOUL (Reuters) – Les rassemblements de plus de quatre personnes seront interdits dans la capitale sud-coréenne Séoul et sa périphérie pendant les fêtes de fin d’année, ont annoncé lundi les autorités locales, alors que la Corée du Sud a enregistré un nombre record de nouveaux décès causés par le coronavirus en une journée.

Une hausse des nouvelles contaminations – principalement dans la région de Séoul, la plus peuplée du pays – pèse sur le système de santé et a poussé la police à mener des opérations dans des lieux de la capitale suspectés de ne pas respecter les mesures sanitaires.

Le gouvernement sud-coréen a déclaré par le passé qu’un confinement strict serait seulement instauré en dernier recours, citant les dégâts économiques d’une telle mesure.

A Séoul, cependant, le gouvernement local a déclaré qu’il imposerait une restriction inédite sur les rassemblements du 23 décembre au 3 janvier.

« Nous ne pouvons pas surmonter la crise actuelle sans réduire le nombre de foyers d’infection qui se répandent lors de rassemblements privés en famille, entre amis et entre collègues », a déclaré le maire de la capitale, Seo Jung-hyup, lors d’un point de presse. « C’est la dernière chance d’endiguer la propagation. »

Les autorités sanitaires sud-coréennes ont dit avoir recensé 24 morts supplémentaires au cours des vingt-quatre dernières heures, ce qui porte le bilan de l’épidémie à 698 morts depuis le début de l’épidémie dans le pays. Elles ont aussi fait part de 926 infections supplémentaires, un nombre en baisse par rapport à la veille (1.097 cas, un record).

Les cliniques privées ont reçu pour consigne de libérer plus de 300 lits afin de les mettre à disposition de patients infectés par le coronavirus. Une enveloppe de 4,5 millions de dollars a été allouée par le gouvernement pour dédommager ces cliniques.

La police de Séoul a mené des opérations dans une soixantaine de lieux de la capitale, parmi lesquels des bars, suspectés de ne pas respecter les règles sanitaires. Trente-cinq personnes, dont des propriétaires et des clients, ont été inculpées, ont indiqué les autorités dans un communiqué.

(Josh Smith; version française Jean Terzian)



challenges

A lire aussi

Laisser un commentaire