Les Tigres rugissent en Asie



  • Une série de dix matches sans défaite propulse Ulsan sur le toit de l’Asie
  • Les Sud-Coréens disputeront leur deuxième Coupe du Monde des Clubs de la FIFA
  • Yoon Bitgaram, Andrés Iniesta et Abdi Mehdi Qara ont brillé tout au long de la campagne

Ulsan a mis le feu à Al Wakrah samedi. Les Sud-Coréens se sont imposés 2-1 sur Persépolis en finale de la Ligue des champions de l’AFC, à la faveur d’un doublé inscrit par Junior Negrao en l’espace de dix folles minutes. Ils ont du même coup décroché leur billet pour la Coupe du Monde des Clubs de la FIFA™ prévue au Qatar en février prochain.

La campagne avait été reportée au terme de seulement deux journées en mars en raison de la COVID-19. Lors de sa reprise en septembre, tous les matches se sont disputés au Qatar pour le plus grand plaisir des fans.

La route vers Qatar 2020

Ulsan a fait une entrée en lice poussive en février, qui s’est conclue par un nul 1-1 dû à un but contre son camp du FC Tokyo. Les hommes de Kim Dohoon ont montré un tout autre visage lors de la reprise de la compétition de la zone Est en novembre. Ils ont remporté les cinq matches restants pour s’emparer de la tête du groupe, battu Melbourne Victory 3-0 en huitièmes de finale, avant de disposer de Beijing Guoan 2-0 en quarts. La demi-finale les a vus remonter au score pour vaincre Vissel Kobe 2-1, puis enchaîner une deuxième remontada et coiffer la couronne asiatique aux dépens de Persépolis.

Faits marquants

Premier match avec spectateurs

Depuis la reprise de la compétition mi-septembre, tous les matches ont été centralisés et se sont disputés à huis clos. Une fréquentation de 30 % ayant toutefois été autorisée en finale, les fans ont retrouvé les tribunes. Le président de la FIFA Gianni Infantino et son homologue de l’AFC le cheikh Salman bin Ebrahim Al Khalifa étaient notamment présents.

Deuxième titre pour Lee

Remplacé à la 72ème minute, le capitaine d’Ulsan Lee Keunho a fait tout son possible pour aider les siens à contenir les assauts adverses et sceller la victoire 2-1. Huit ans plus tôt, l’attaquant de 35 ans avait été élu meilleur joueur de la campagne 2012, lors de laquelle Ulsan avait remporté son premier titre continental. Dans la foulée, il avait été nommé Joueur de l’Année de l’AFC.

Nouvel échec sur le fil de Persépolis

À genoux, la tête au sol, le gardien de Persépolis Hamed Lak priait pour la réussite de l’ultime attaque lancée par son équipe pour égaliser. Le miracle ne s’est pas produit et Persépolis est de nouveau passé à un cheveu de son premier sacre en Ligue des champions de l’AFC, après avoir été défait par Kashima Antlers dans la finale 2018.

Le magicien Iniesta

À 36 ans, Andrés Iniesta a prouvé qu’il n’avait rien perdu de son toucher de balle exceptionnel. Maître à jouer et moteur du club japonais Vissel Kobe depuis 2018, il a inscrit deux buts pendant la campagne et a notamment ouvert le score lors de la victoire sur Shanghai SIPG en huitièmes de finale.

Les joueurs en vue

Meilleur joueur du tournoi, Yoon Bitgaram s’est imposé comme pilier de l’entrejeu tout au long du parcours d’Ulsan. Le créateur sud-coréen de 30 ans a signé deux doublés, servi quatre passes décisives et obtenu un penalty contre Persépolis en première période, qui a ouvert la voie à l’égalisation par Junior Negrao.

Ce dernier a été élu meilleur buteur de la compétition, avec le joueur d’Al Nassr, Abderrazak Hamdallah (sept réalisations). L’ancien attaquant des Corinthians de 33 ans s’est montré particulièrement brillant pendant la phase à élimination directe, où il a marqué cinq buts, dont deux en finale.

À 22 ans, Abdi Mehdi Qara a été la révélation du deuxième tour. Auteur de l’égalisation contre Al-Nassr en demi-finale, l’avant-centre de Persépolis a ouvert le score face à Ulsan. Reste à savoir si son instinct de prédateur lui vaudra sa première convocation par le sélectionneur de la RI Iran Dragan Skocic.

Le saviez-vous ?

Ulsan s’est incliné 1-3 devant Monterrey lors de ses débuts en Coupe du Monde des Clubs de la FIFA, à Japon 2012. Son unique but est l’œuvre de Lee Keunho. L’équipe locale Sanfrecce Hiroshima a ensuite défait les Sud-Coréens 3-2 dans le match pour la cinquième place.





Fifa

A lire aussi

Laisser un commentaire