Prix du Syndicat Français de la Critique de Cinéma 2021 : les nominations livres


Comme prévu, quelques jours après l’annonce des nominations pour les prix des éditions DVD / Blu-ray, le Syndicat Français de la Critique de Cinéma a révélé en début de semaine sur les réseaux sociaux celles dans les catégories littéraires. Répartis en trois champs d’édition distincts, livres français, livres étrangers traduits en français et albums, ces neuf ouvrages reflètent une activité éditoriale toujours aussi passionnante autour du cinéma. Comme cela fut déjà le cas des éditions vidéo, une remise exceptionnelle de 5 % est accordée pour l’achat des livres nommés à la Librairie du Cinéma du Panthéon à Paris, sur présentation du code promotionnel #PrixSFCC2020 !

Verdict sur les trois lauréats début février, la 75ème cérémonie des prix du syndicat devant avoir lieu à la Cinémathèque Française le lundi 8 février 2021, une date qui sera toutefois à confirmer courant janvier, en fonction de l’évolution de la situation sanitaire. Les prix seront votés, tout comme l’ont été les nominations, par le jury littéraire du syndicat. Renouvelé chaque année sur décision du conseil d’administration, il était composé cette année de cinq membres journalistes du syndicat, dont l’éminent Michel Ciment. Alors que les prix cinéma du Syndicat Français de la Critique de Cinéma existent depuis l’immédiat après-guerre, ceux dédiés à la littérature cinéma ne sont attribués que depuis 1978.

Les trois ouvrages en lice pour le Meilleur livre français sur le cinéma n’ont pas seulement été rédigés dans la langue de Molière. Ils traitent de même sans exception d’icônes du cinéma national. Avec de surcroît un très joli accent mis sur la variété des métiers qui font l’art collectif du cinéma. Ainsi, une étude des Contes de Eric Rohmer (1920-2010) – déjà récompensé dans cette catégorie pour sa biographie par Antoine De Baecque et Noël Herpe, parue aux Éditions Stock en 2014 – y côtoie un livre sur le travail du célèbre chef opérateur Pierre Lhomme (1930-2019) et un recueil d’entretiens avec le monteur Yann Dedet (* 1946). Ce dernier a par ailleurs déjà reçu le Prix Transfuge du meilleur livre cinéma 2020.

Cette année, la catégorie du Meilleur livre étranger sur le cinéma aurait aisément pu être renommée Meilleure autobiographie. Car les trois livres présélectionnés appartiennent tous au genre du récit plus ou moins narcissique. Et ils ont tous été écrits par des personnalités à la réputation sulfureuse. Tandis que les frasques de l’acteur gallois Richard Burton (1925-1984) avaient défrayé la chronique au milieu du siècle dernier, et Woody Allen (* 1935), et Oliver Stone (* 1946) ne sont plus à une controverse près, pour des raisons fort diverses. Si la publication des mémoires du premier avait suscité un tollé public, le deuxième les avait pris comme prétexte pour une tournée internationale, qui l’avait aussi emmené en France, entre deux confinements, notamment au Festival Lumière à Lyon et au Forum des Images à Paris.

Enfin, ils sont plus lourds et plus difficiles à manier, mais qu’est-ce que les trois livres dans la course du Meilleur album sur le cinéma sont beaux ! Et même plutôt originaux, puisqu’ils se penchent sur le travail du réalisateur américain indépendant par excellence John Cassavetes (1929-1989), sur l’univers poisseux des adaptations de l’écrivain américain Tennessee Williams (1911-1983), et surtout sur la grande époque du cinéma de genre japonais dans les années 1950, ’60 et ’70, avec une bonne dose de Godzilla, mais pas que !


© 2020 Syndicat Français de la Critique de Cinéma Tous droits réservés

Meilleur livre français sur le cinéma

Contes des mille et un Rohmer de Françoise Etchegaray, Éditions Exils

Les Lumières de Lhomme de Luc Béraud, Institut Lumière / Actes Sud

Le Spectateur zéro Conversation sur le montage de Julien Suaudeau, Éditions POL

Le lauréat pour l’année 2019 était J’ai oublié Mémoires de Bulle Ogier avec Anne Diaktine, Éditions du Seuil.


© 2020 Syndicat Français de la Critique de Cinéma Tous droits réservés

Meilleur livre étranger sur le cinéma

A la recherche de la lumière de Oliver Stone, Éditions de l’Observatoire

Journal intime de Richard Burton, Éditions Séguier

Soit dit en passant de Woody Allen, Éditions Stock

Le lauréat pour l’année 2019 était Dans les coulisses d’Alien de Jonathan W. Rinzler, traduit de l’anglais par Isabelle Pernot et Marie Renier, Éditions Huginn & Muninn.


© 2020 Syndicat Français de la Critique de Cinéma Tous droits réservés

Meilleur album sur le cinéma

Cassavetes par Cassavetes de Ray Carney, Capricci Éditions

Kaiju Envahisseurs & Apocalypse L’Âge d’or de la science-fiction japonaise de Fabien Mauro, Aardvark Éditions

Tennessee Williams L’Écran sauvage de Séverine Danflous, Marest Éditeurs

Le lauréat pour l’année 2019 était Sterling Hayden L’Irrégulier de Philippe Garnier, Éditions La Rabbia.



Critique film

A lire aussi

Laisser un commentaire