La maire de Marseille Michèle Rubirola va annoncer sa démission



Elle n’a jamais caché que le pouvoir n’était pas pour elle. Les idées oui, la volonté aussi, l’envie de gouverner et de s’imposer, non. Après un début de mandat flottant et déstabilisant pour ses proches et administrés, la maire de Marseille Michèle Rubirola, élue sur la liste d’union de la gauche du Printemps marseillais, doit annoncer sa démission, lors d’une réunion de son groupe à 14 h 30.

Selon le patron d’EELV Julien Bayou auprès de l’AFP, cette démission se fait pour « question de santé ». Michèle Rubirola avait subi une opération chirurgicale en septembre.

Elle devrait être remplacée par Benoît Payan, son actuel premier adjoint, âgé de 42 ans et issu du Parti socialiste. Elle prendrait alors la place de première adjointe. Rompu à la politique, il jouait depuis l’élection de Michèle Rubirola le rôle de maire bis. Une nouvelle élection au sein du conseil municipal pourrait se tenir dès la semaine prochaine pour avaliser cette nouvelle situation.Michèle Rubirola, maire de Marseille : « Le clanisme et le clientélisme ont vécu »

Depuis lundi soir, Michèle Rubirola a rencontré certains membres de sa majorité, mais aussi Samia Ghali, deuxième adjointe de la ville de Marseille qui avait finalement accepté de rallier la nouvelle majorité.

Des candidatures au sein du Printemps marseillais pour le poste de maire pourraient également émerger.





nouvelobs

A lire aussi

Laisser un commentaire