« Le revenu vital mérite d’être regardé, y compris par la droite »



La crise sanitaire que provoque le Covid-19 n’est pas encore terminée que, déjà, on observe les effets d’une crise économique et sociale en France. Danone a annoncé un plan social, IBM envisage la suppression d’un quart de ses effectifs dans l’Hexagone et un million de Français sont tombés dans la pauvreté, selon plusieurs associations. La question sociale va-t-elle devenir aussi importante que la question sanitaire ?

Ma conviction est que la question sociale va devenir un sujet absolument central pour notre démocratie. Il ne fait pas de doute que la crise qui arrive sera incroyablement plus violente que la crise sanitaire que nous vivons. Il faut être lucide, ce sera une hécatombe. Je pourrais ne pas le dire. Mais si nous voulons espérer être à la hauteur, il faut regarder la réalité en face. Ce sujet renvoie à la place de chacun dans notre société, des plus modestes aux plus favorisés. Il renvoie aussi à notre histoire : notre Nation s’est construite sur un goût passionné de lutte contre les inégalités et les injustices. Parmi les plus grandes fiertés de notre pays, il y a ses conquêtes sociales, qui révèlent ce que nous avons de plus français et de plus universel aux yeux du monde.

Oui, on peut éradiquer la pauvreté !

En 2017, le candidat de votre parti, François Fillon, voulait réduire drastiquement les dépenses publiques et l’ancien président de LR, Laurent Wauquiez, promettait la fin du « cancer de l’assistanat »… La droite peut-elle être audible sur ce sujet ?

J’en suis co

Pour lire les 91 % restants,
testez l’offre à 1€ sans engagement.





nouvelobs

A lire aussi

Laisser un commentaire