Opération anti-migrants dans les Alpes : le groupe d’extrême droite Génération identitaire relaxé en appel




Il était reproché au groupuscule et à trois de ses cadres d’avoir « exercé une activité dans des conditions créant la confusion avec une fonction publique ». La cour d’appel a estimé que l’action était une opération « purement de propagande politique », « à visée médiatique ».



Source link

A lire aussi

Laisser un commentaire