Le délit d’“outrage aux religions” : un outil pour mettre les esprits sous tutelle




L’idée selon laquelle la religion doit avoir la suprématie sur la loi des hommes, défendue par le président égyptien Al-Sissi lors de sa visite à Paris, n’est qu’une vaste hypocrisie, déplore le site d’opposition égyptien Al-Manassa. Ce concept n’est utilisé que pour exercer le contrôle social et museler le débat d’idées.



Source link

A lire aussi

Laisser un commentaire