« Arrêtons de croire que nous sommes la première génération à se soucier du climat »




Contrairement à ce qu’on pourrait penser, l’idée que l’action humaine puisse changer le climat a commencé à hanter l’Europe dès le XVe siècle. D’abord comme un projet démiurgique. Puis pour s’en inquiéter. Entretien avec l’historien Jean-Baptiste Fressoz.



Source link

A lire aussi

Laisser un commentaire